Evans : "Pas toujours facile" de reproduire le pilotage de Rovanperä

Elfyn Evans concède qu'il lui est difficile d'adopter des techniques de pilotage similaires à celles employées par son coéquipier Kalle Rovanperä cette saison.

Evans : "Pas toujours facile" de reproduire le pilotage de Rovanperä

Après avoir terminé les deux précédentes saisons à la deuxième place du championnat, à chaque fois en dauphin de Sébastien Ogier, Elfyn Evans pensait bien avoir les coudées franches pour jouer le titre cette saison en l'absence du Français.

Malheureusement pour le Gallois, celui-ci s'est fait damer le pion par son jeune coéquipier chez Toyota, Kalle Rovanperä, qui a décroché cinq victoires sur les sept premiers rallyes et caracole en tête du championnat avec 83 points d'avance sur Thierry Neuville. Evans figure ainsi au troisième rang du classement général depuis sa deuxième place obtenue en Estonie voilà deux semaines, mais n'a toujours pas signé le moindre succès cette saison.

Pourtant, Evans avait réussi à pousser le Finlandais dans ses derniers retranchements en Suède, avant d'être victime d'un accident lors de la dernière journée. Il avait même réussi à évoluer en tête au Portugal, au Kenya ainsi qu'en Estonie, avant de céder et de finir à chaque fois derrière son coéquipier.

Lors de chacune de ces manches, Rovanperä a fait montre d'une plus grande confiance ainsi que d'une plus grande vitesse que le Britannique dans des conditions humides et piégeuses. Mais le fait est que pour Evans, il n'est "pas toujours facile" d'adopter les mêmes techniques que celles appliquées par son coéquipier, qui permettent à ce dernier d'exceller jusqu'ici cette saison, ce sur tous les types de surface rencontrés.

Alors, comment expliquer cette supériorité affichée par Rovanperä ? Pour le patron de l'équipe Toyota, Jari-Matti Latvala, la réponse est à chercher dans les différentes activités de glisse auxquelles s'adonnent son jeune compatriote.

Evans a pour sa part étudié avec attention le style de Rovanperä et a identifié les domaines dans lesquels ce dernier détient un avantage. "Je pense qu'il parvient à avoir bien plus de confiance sous la pluie et en particulier lorsque le grip est moindre, peut-être que c'est quelque chose qui convient un peu mieux à son style", a expliqué le Gallois auprès de Motorsport.com. "Ce n'est clairement pas un secteur dans lequel j'ai excellé cette année. J'ai bien conscience des choses qui se passent, mais ce n'est pas toujours facile de traduire cela."

Malheureusement pour Evans, de la pluie est de nouveau prévue pour le Rallye de Finlande, alors que Rovanperä évoluera cette fois-ci à domicile. Dans ces conditions, la tâche s'annonce particulièrement difficile pour le Gallois, qui tentera malgré tout de réitérer sa performance de l'an passé, qui l'avait vu signer ce qui constitue sans doute sa plus belle victoire en WRC jusqu'ici.

Rovanperä a impressionné de par son pilotage jusqu'ici cette saison, et ce sur tous les types de surface.

Rovanperä a impressionné de par son pilotage jusqu'ici cette saison, et ce sur tous les types de surface.

Une dynamique positive depuis quelques rallyes

Le pilote Toyota est néanmoins inscrit dans une bonne dynamique, avec trois deuxièmes places à mettre à son crédit lors des quatre dernières manches. Après un début de saison difficile, le Gallois se félicite donc de gagner en confiance épreuve après épreuve, même s'il estime qu'une nouvelle victoire sera difficile à aller chercher en Finlande, lui qui est toujours à la recherche de son premier succès cette année.

"Bien sûr mes sentiments sont mitigés étant donné que je voulais faire mieux sur les derniers rallyes, mais au moins je suis content d'être plus régulièrement présent sur le podium par rapport au début d'année, où j'ai vraiment eu du mal", reprend Evans. "Pour être honnête, j'ai juste l'impression qu'il nous faut remporter quelques victoires pour être définitivement lancés. L'année a été laborieuse jusqu'ici."

Quant à savoir si Evans croit la victoire possible en Finlande, celui-ci se montre sceptique. "Si je n'affiche pas un état de forme exceptionnel, j'aurais tendance à dire que non, car il y a beaucoup de pilotes scandinaves [qui vont participer au rallye] rapides cette année. On va voir, nous allons sur chaque rallye pour donner le meilleur de nous-mêmes, et celui-ci ne va pas faire exception."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

La Finlande : enfin le déclic tant attendu pour Breen ?
Article précédent

La Finlande : enfin le déclic tant attendu pour Breen ?

Article suivant

Lappi : "Être sur le podium, au minimum"

Lappi : "Être sur le podium, au minimum"