Evans : "Cela ne signifie pas grand-chose à ce stade du rallye"

Invaincu samedi matin en Finlande avec quatre meilleurs temps consécutifs, Elfyn Evans a pris les commandes du classement général face aux pilotes Hyundai sans pour autant s'enflammer.

Evans : "Cela ne signifie pas grand-chose à ce stade du rallye"

Elfyn Evans a survolé les débats ce samedi matin en Finlande en signant un sans-faute avec quatre meilleurs temps en autant de spéciales parcourues. À plus de 123,7 km/h de moyenne, le Gallois a très rapidement refait son retard, 6"1 au départ de la matinée, sur les deux Hyundai i20 Coupe WRC de Craig Breen et Ott Tänak avant de même prendre les devants à la pause.

"Ça a été une très bonne matinée pour nous, les sensations étaient bonnes derrière le volant", a expliqué Evans. "Il a fallu garder un bon rythme, se concentrer pour bien piloter. La voiture a également fonctionné plutôt bien, donc il y avait quoi être content de la matinée."

Avec encore cinq spéciales programmées cette après-midi, dont une répétition dans celles déjà empruntées lors de la boucle matinale, la journée est encore longue. Satisfait de ses performances sans pour autant se voir trop beau, Evans sait qu'il y a encore du chemin à parcourir avant de savourer ce résultat encore loin d'être acquis malgré le plaisir ressenti sur les spéciales.

"C'est facile de se sentir bien quand on regarde les temps, mais cela ne signifie pas grand-chose à ce stade du rallye", a-t-il tempéré. "C'est positif, mais il y a une grosse après-midi devant nous, et il va falloir se concentrer sur cela. Les sensations ont été assez incroyables pour être honnête, surtout dans les deux premières [spéciales]. Avec les notes confirmées des années précédentes et un peu plus familières, la vitesse était vraiment élevée. Les deux [spéciales] suivantes étaient plus exigeantes, vraiment techniques, avec de la gravette et un grip faible, c'était un peu moins plaisant."

Dans le clan Toyota, la matinée a finalement été contrastée. Si le Gallois a été un beau motif de satisfaction pour la marque japonaise, les abandons sur sorties de route de Takamoto Katsuta et Kalle Rovanperä, et le manque de performance de Sébastien Ogier ont forcément nuancé la prestation globale. Repoussé au sixième rang à plus d'une minute, le Français n'a quant à lui pas donné le sentiment de pouvoir hausser le rythme à l'image de son coéquipier.

"Nous essayons, mais la vitesse n'est pas là", a admis le Gapençais au micro de la RTBF. "C'est sûr que l'engagement, il doit sûrement en manquer un peu. Sur ces rallyes, il faut être en confiance et se lâcher pour aller vite et prendre des risques. Peut-être que je n'en prends pas assez, c'est sûr. Après ce n'est pas une course très agréable quand on est loin derrière comme ça, dans aucune bataille. La position sur la route joue quand même pas mal, mais cela n'explique pas tout."

Lire aussi:

partages
commentaires
ES9 & 10 - Démonstration pour Evans, frustration pour Rovanperä

Article précédent

ES9 & 10 - Démonstration pour Evans, frustration pour Rovanperä

Article suivant

ES11 & 12 - Tänak sonne la charge derrière Evans toujours leader

ES11 & 12 - Tänak sonne la charge derrière Evans toujours leader
Charger les commentaires