WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Le passage à l'hybride confirmé pour 2022 en WRC

partages
commentaires
Le passage à l'hybride confirmé pour 2022 en WRC
Par :
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
15 juin 2019 à 13:30

Le Conseil Mondial du Sport Automobile a confirmé l'introduction de World Rally Cars hybrides pour le Championnat du monde des Rallyes 2022, ainsi qu'un retour potentiel à des voitures du segment C à partir de 2021.

Le prochain cycle d'homologation pour le WRC inclura des moteurs et batteries électriques communs. La FIA a cependant évoqué un potentiel second niveau d'hybridation qui pourrait être introduit en 2025 et permettrait que l'énergie récoltée soit utilisée en compétition. Le degré de cet éventuel changement technologique – et ce que les équipes seront autorisées à utiliser – après les trois premières années dépendra de la réussite de la première période d'hybridation.

Lire aussi:

"Les voitures disposeront d'un système hybride supplémentaire, qui sera composé d'éléments et d'un logiciel communs pour les trois premières années, avec une possibilité d'aller vers une plus grande liberté technique à partir de 2025", a expliqué le communiqué du Conseil Mondial. "Le but est que les voitures soient en mesure de rouler en mode électrique dans les villes et de fournir un surplus de puissance électrique dans les spéciales." 

Concernant la taille et l'allure des nouvelles voitures, la FIA a ajouté que les constructeurs seront autorisés à utiliser une carrosserie de série ou un prototype à structure tubulaire aux dimensions actuelles des WRC, et que des éléments à définir pourront être ajoutés pour leur aspect visuel. Et le communiqué d'ajouter : "Il y aura aussi une option permettant une 'mise à l'échelle' de la carrosserie sans limite prescrite, pour permettre que des voitures plus grandes entrent dans les cibles de dimension."

Un fournisseur de pneus unique

Par ailleurs, la FIA a confirmé le retour d'un fournisseur de pneus unique pour les concurrents participant au WRC, ce qui n'était plus le cas depuis 2010. Pirelli l'a été entre 2008 et 2010, et Michelin l'est aujourd'hui uniquement par manque de concurrence depuis que DMACK s'est retiré sur une victoire avec Elfyn Evans et M-Sport au Rallye de Grande-Bretagne 2017. 

Lire aussi:

Les autres annonces du Conseil Mondial ont concerné notamment le championnat WRC Junior, couru avec des Ford Fiesta R2, dont le vainqueur pourra disputer deux ans plus tard deux manches du WRC avec M-Sport s'il remporte dans l'intervalle le championnat WRC2 au volant d'une Fiesta R5. Par ailleurs, le vote électronique pour validation du calendrier WRC 2020 a été reporté à la fin du mois de juin, et la FIA a annoncé le prolongement à long terme du contrat avec WRC Promoter.

 

Article suivant
ES10 à 12 - Tänak se propulse en tête

Article précédent

ES10 à 12 - Tänak se propulse en tête

Article suivant

ES13 à 15 - Une journée parfaite pour Tänak

ES13 à 15 - Une journée parfaite pour Tänak
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur David Evans