La FIA sanctionne et n'accepte pas "le comportement" d'Ogier

La Fédération Internationale de l'Automobile s'est finalement penchée sur l'accident de la route impliquant Sébastien Ogier lors de la dernière étape du Rallye de Croatie.

La FIA sanctionne et n'accepte pas "le comportement" d'Ogier

Quelques minutes après que Sébastien Ogier ait présenté publiquement ses excuses auprès de toutes les personnes impliquées dans l'accident et notamment la police croate, la FIA a rendu ses décisions.

Dans un premier temps, elle a infligé au Gapençais une amende de 5000 euros et une suspension d'un rallye avec sursis (en cas de récidive) suite à son comportement avec l'agent des forces de l'ordre, entrainant la violation des articles 12.2.1.c et 12.2.1.h du Règlement Sportif international.

“Le pilote, M. Ogier, a expliqué qu’après avoir quitté le parc d’assistance, ils ont réalisé qu’ils devaient s’arrêter pour vérifier quelque chose sur la voiture. Après avoir démarré du feu rouge, ils ont vu un arrêt de bus approprié sur la droite et ont changé de voie pour atteindre l’arrêt de bus. Une autre voiture approchait en même temps rapidement par l’arrière sur la même voie et a heurté le côté droit de la voiture #1. Immédiatement après l’accident, M. Ogier s’est arrêté à côté de la route pour vérifier que personne n’a été blessé et a partagé ses informations de contact avec l’autre conducteur."

Lire aussi :

Appelé en urgence pour régler les démarches administratives avec la police croate, Jarmo Lehtinen, directeur sportif du team Toyota Gazoo Racing, a violé un nouveau point de règlement en se rendant sur place. L'équipe japonaise s'en est sortie cette fois avec une simple réprimande.

"Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux et [vu] qu’ils ne parlaient pas anglais, un membre de l’équipe a été prié sur place de s’occuper des papiers. Une fois que M. Lehtinen est arrivé sur les lieux, il y a eu une conversation téléphonique entre le PC course et un policier sur les lieux de l’accident. Il semblait clair que l’équipage aurait pu continuer mais, selon M. Ogier, cette information n’a pas été partagée avec le policier qui se tenait devant la voiture. Comme l’équipage avait déjà donné toutes ses informations et qu’un représentant de l’équipe était sur place, M. Ogier a estimé qu’il pouvait partir. M. Ogier a ajouté qu’il comprenait parfaitement que cela n’aurait pas dû se produire et que cela donne une image très mauvaise à cause de son comportement alors que les clips vidéo se répandent dans les médias sociaux. M. Ogier s’est excusé pour cette infraction et a promis de contacter le conducteur de l’autre voiture impliquée dans l’accident ainsi que le policier qui se tenait devant la voiture pour leur présenter ses excuses également. Les commissaires ont conclu qu’en tant que tel, un accident de la circulation ne constituait pas nécessairement une infraction aux règlements. Cependant. le comportement de M. Ogier ne peut être accepté. En conduisant la voiture et en poussant le policier sur le côté, M. Ogier a causé une situation dangereuse. L’incident est préjudiciable à l’intérêt du sport automobile.”

Pour en finir avec cette affaire, la FIA a également infligé une seconde amende de 2000 euros au Français pour non respect d'un feu rouge après l'accident.

partages
commentaires
Ogier s'est excusé auprès de la police croate après un "malentendu"
Article précédent

Ogier s'est excusé auprès de la police croate après un "malentendu"

Article suivant

M-Sport a vu en Fourmaux "une ressemblance avec Ogier"

M-Sport a vu en Fourmaux "une ressemblance avec Ogier"
Charger les commentaires