WRC Rallye de l'Acropole

Fourmaux forfait pour le Rallye de l'Acropole

Adrien Fourmaux, qui a subi un gros accident lors de la dernière journée du Rallye d'Ypres, se voit contraint de renoncer à la prochaine manche du WRC, au Rallye de l'Acropole, faute de temps nécessaire pour procéder à la bonne réparation de sa Ford Puma Rally1.

Adrien Fourmaux, M-Sport Ford World Rally Team

Photo de: M-Sport

Coup de tonnerre chez M-Sport ! Trois jours seulement après la fin du Rallye d'Ypres, on sait déjà que l'une de ses voitures censées être engagées sur la prochaine manche, en Grèce, manquera à l'appel. Cette voiture, c'est celle d'Adrien Fourmaux, qui a semble-t-il subi des dommages considérables lors de son accident dans l'ES19 dimanche dernier.

Le Français, qui était alors le seul pilote de l'équipe anglaise à pouvoir encore viser un bon résultat en Belgique après les déboires subis par ses coéquipiers Gus Greensmith et Craig Breen, était finalement lui-aussi parti à la faute dans l'avant-dernière spéciale de l'épreuve. Après une approche sans doute trop optimiste dans un virage rapide à gauche, le Nordiste avait en effet tiré tout droit dans le fossé, pulvérisant sa machine contre le talus.

Un drame pour Fourmaux, qui se battait alors avec Oliver Solberg pour le gain de la quatrième place, ce qui aurait constitué son meilleur résultat à date en WRC. Le tricolore se voit donc contraint de boire le calice jusqu'à la lie puisque son accident va avoir des répercussions sur la prochaine manche, en Grèce.

 

L'étendue des dégâts constatés sur sa voiture est telle que l'équipe estime en effet ne pas disposer du temps nécessaire pour remettre celle-ci d'aplomb pour le Rallye de l'Acropole, épreuve pourtant prévue mi-septembre. Interrogé dimanche sur le week-end désastreux vécu par ses troupes à Ypres, Richard Millener s'était déjà montré sceptique quant à la possibilité de réparer à temps la Puma de Fourmaux, alors que M-Sport était censé y aligner six voitures.

"Nous avons six voitures engagées en Grèce, c'est un exploit en tant que tel", avait-il alors souligné. "Nous ne savons pas quelle est l'étendue des dégâts sur la voiture d'Adrien. Malheureusement il semble qu'il ait percuté un poteau téléphonique, ce qui n'a certainement pas dû faire du bien."

Son accident en Belgique va avoir des répercussions sur le plus long terme pour Fourmaux.

Son accident en Belgique va avoir des répercussions sur le plus long terme pour Fourmaux.

Les reconnaissances, faute de mieux

Le Rallye de l'Acropole se déroulant dans trois semaines (du 8 au 11 septembre) et le Rallye d'Ypres étant le plus proche de la base de l'équipe anglaise située à Cockermouth, dans le comté de Cumbria en Angleterre (l'épreuve belge était même considérée comme son rallye à domicile cette saison faute de Rallye de Grande-Bretagne), on pouvait penser que les réparations n'entraîneraient pas de problèmes logistiques majeurs.

Il faut croire que c'est pourtant bien le cas, alors que Fourmaux et son copilote auront tout de même la possibilité de participer aux reconnaissances se déroulant en amont de la prochaine manche. "Suite à notre accident à Ypres, les délais de réparation de la Puma seront trop courts pour le Rallye de l'Acropole", a déploré le Français sur Twitter. "Nous ne serons donc pas au départ avec Alexandre Coria [son copilote]. Mais nous participerons malgré tout aux reconnaissances en vue d'échéances futures."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Meilleur résultat en WRC pour Solberg après sa frustration finlandaise
Article suivant De nouveau sur le podium, Lappi ne s'attendait pas à un tel résultat

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse