Greensmith aura "presque deux copilotes" en Sardaigne

Gus Greensmith va prendre le départ du Rallye de Sardaigne ce week-end avec un troisième copilote différent cette saison.

Greensmith aura "presque deux copilotes" en Sardaigne

Gus Greensmith devra composer en Sardaigne avec un troisième copilote différent cette année. Après avoir débuté sa saison au Monte-Carlo puis à l'Arctic Rally Finland avec Elliot Edmondson, le Britannique avait dû se résoudre à miser sur l'expérimenté Chris Patterson pour prendre le relais et ainsi relancer sa première campagne complète en WRC jusque-là mal engagée.

Aux côtés de l'Irlandais, le pilote M-Sport a ensuite retrouvé des couleurs en enchainant coup sur coup ses meilleurs résultats de l'année avec une septième place sur l'asphalte croate rapidement effacée par un top 5 au Portugal. Malgré cette bonne dynamique créée depuis deux rallyes, il devra faire sans en Sardaigne suite à l'indisponibilité de son récent coéquipier. 

"Pour des raisons personnelles, Chris Patterson ne peut prendre part à ce rallye, à la suite d'une nouvelle arrivée soudainement au Portugal. Nous n'avons donc rien fait d'autre que soutenir sa décision et si j'étais à sa place, je ferais exactement la même chose aussi", a expliqué Greensmith lors de son passage par la conférence de presse avant d'évoquer sa relation avec Stuart Loudon.

"C'est dommage. Après les progrès que nous avons réalisés au cours des deux derniers rallyes. Mais Stuart [Loudon] est mon copilote ouvreur pour les manches sur asphalte, nous avons donc déjà une bonne relation. Jusqu'à présent, il y a eu quelques choses à peaufiner ce matin [au Shakedown] mais en général c'était plutôt bien."

En plus de travailler avec Greensmith sur les rallyes asphalte, Loudon avait déjà eu l'occasion de le copiloter lors du Rallye d'Allemagne 2018, dans la Ford Fiesta R5 à l'époque. "C'est un bon copilote de remplacement, mais ses talents font définitivement qu'il devrait être dans une voiture [plus souvent]."

Patterson devrait toutefois garder un œil attentif sur les performances de son nouveau pilote qu'il retrouvera dès la prochaine manche programmée au Kenya du 23 au 27 juin prochains. "C'est presque comme avoir deux copilotes, je pense l'avoir déjà dit. Il m'a envoyé beaucoup de textos, il m'a rappelé ce que je devrais et ne devrais pas faire", a confié Greensmith.

Lire aussi:

Grâce au travail effectué avec le cinquantenaire, il a ensuite expliqué à quel point son approche avait été modifiée par l'expérience de son navigateur. "Je pense qu'un grand pas a été franchi par la façon dont Chris [Patterson] m'a appris à aborder les notes. C'est donc le grand changement qui a semblé s'enclencher assez rapidement." 

Ce jeudi, lors du Shakedown, le nouvel équipage a donc logiquement eu du mal à trouver ses marques lors des premiers passages sans tests réalisés avant le départ. La matinée s'est mieux terminée avec un temps à 2"1 de la référence."Nous n'avons pas fait de tests pour la Sardaigne, donc il y avait des choses à changer, mais lors du dernier passage, c'était beaucoup mieux, donc j'espère une performance similaire à celle du Portugal ce week-end."

partages
commentaires
Neuville veut "maintenir la pression" sur Toyota en Sardaigne
Article précédent

Neuville veut "maintenir la pression" sur Toyota en Sardaigne

Article suivant

Loubet veut "reprendre confiance" en Sardaigne après ses erreurs

Loubet veut "reprendre confiance" en Sardaigne après ses erreurs
Charger les commentaires