WRC
22 janv.
-
26 janv.
Événement terminé
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
11 jours
C
Rallye d'Argentine
23 avr.
-
26 avr.
Prochain événement dans
53 jours
C
Rallye du Portugal
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
81 jours
C
Rally d'Italie
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
95 jours
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
137 jours
C
Rallye de Finlande
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
158 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
186 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
207 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
228 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
242 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
263 jours

C'était un 22 janvier : l'unique victoire de Grönholm au Monte-Carlo

partages
commentaires
C'était un 22 janvier : l'unique victoire de Grönholm au Monte-Carlo
Par :
22 janv. 2020 à 06:00

Il y a 14 ans jour pour jour, Marcus Grönholm remportait pour la première et unique fois de sa carrière le Rallye Monte-Carlo.

Début 2006, Marcus Gronhölm venait de tourner la plus belle page de sa carrière en WRC : sept années passées chez Peugeot avec à la clé deux titres de Champion du monde (2000 et 2002) et 18 victoires conquises sous les couleurs du Lion. Néanmoins, parmi ces succès, un prestigieux manquait encore à l'appel : le Finlandais ne s'était jamais imposé sur le Rallye Monte-Carlo, dominé les années précédentes par Tommi Mäkinen puis Sébastien Loeb. Le 22 janvier 2006, il allait mettre fin à "l'anomalie" en s'imposant à son tour dans le sud de la France.

Cette saison-là, Loeb évoluait au volant d'une Citroën Xsara privée de l'équipe Kronos pour faire face au retrait temporaire de la marque aux chevrons. De quoi aiguiser l'appétit d'un Grönholm qui, de son côté, avait rejoint Ford. Le chemin vers le succès s'était ouvert un peu plus au soir de la première étape, lorsque Loeb s'était accidenté dans la dernière spéciale. L'Alsacien avait repris la route le lendemain avec une pénalité de cinq minutes à effacer, ce qu'il s'était employé à faire en remontant de manière spectaculaire jusqu'au deuxième rang.

Lire aussi :

Grönholm avait géré la journée du dimanche, débutée avec une avance confortable de deux minutes sur ses principaux poursuivants. "Je n'ai pas attaqué du tout aujourd'hui", confessait-il à l'arrivée. "J'avais une vibration dans la voiture et de la fumée à l'intérieur. À un moment donné j'avais vraiment peur que nous ne puissions pas terminer. C'est un résultat fantastique et c'était un rallye très difficile." Un résultat fantastique également pour Ford, qui n'avait alors plus gagné en WRC avec sa Focus depuis la victoire de Markko Märtin au Rallye de Catalogne 2004.

À nouveau victorieux lors de la deuxième manche de la saison en Suède, Grönholm devenait alors un sérieux prétendant au titre, mais malgré un total de sept succès en 2006 il cédait face à Sébastien Loeb. Le Français avait fait l'essentiel durant la première moitié du championnat en prenant une belle avance, décrochant le titre en dépit d'une absence sur les quatre derniers rallyes à cause d'une blessure. Une occasion que Grönholm n'était pas parvenu à saisir.

En images : Grönholm sur le Rallye Monte-Carlo 2006

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

1/7

Photo de: Ford Motor Company

2/7

Photo de: Ford Motor Company

3/7

Photo de: Ford Motor Company

4/7

Photo de: Ford Motor Company

5/7

Photo de: Alessio Morgese

6/7

Photo de: Alessio Morgese

7/7

Photo de: Ford Motor Company

Article suivant
Le Rallye du Chili pas remplacé, le calendrier modifié

Article précédent

Le Rallye du Chili pas remplacé, le calendrier modifié

Article suivant

Neuville répond à Ogier sur le Monte-Carlo

Neuville répond à Ogier sur le Monte-Carlo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Monte Carlo
Pilotes Marcus Gronholm
Auteur Basile Davoine