Le Champion du monde WRC Hannu Mikkola est décédé

L'une des légendes du rallye mondial, Hannu Mikkola, qui a gagné pour Ford et Audi, s'est éteint ce vendredi à l'âge de 78 ans.

Le Champion du monde WRC Hannu Mikkola est décédé

En dépit de sa retraite au début des années 1990, les 18 victoires glanées par Hannu Mikkola en Championnat du monde des Rallyes lui permettent toujours de faire partie du top 10 des pilotes les plus victorieux de l'Histoire. Il a été sacré Champion WRC en 1983 sur une Audi Quattro, mais a également terminé trois fois vice-champion et trois fois troisième (même si en 1978, il ne s'agissait pas d'un Championnat du monde à proprement parler mais de la "Coupe FIA des conducteurs").

Sept des succès de Mikkola ont eu lieu lors du célèbre et redoutable Rallye des 1000 Lacs en Finlande, son pays natal (bien qu'ils n'aient pas tous été comptabilisées dans son total de 18 victoires, car ils n'ont pas toujours été considérés comme des épreuves WRC). Mais Hannu savait également prendre soin de ses voitures sur les épreuves d'endurance : sa dernière victoire est intervenue au Safari Rally 1987 au volant d'une des voitures de rallye les plus improbables, l'Audi 200 Quattro.

Hannu Mikkola demonstrating his World Cup-spec 1970 Ford Escort at the 2009 Goodwood Festival of Speed.

Bien que, comme de nombreux grands scandinaves, sa carrière ait débuté dans une Volvo – une PV544 – dans les années 1970, il a été plus étroitement associé à Ford, en remportant l'East African Safari Rally de 1972 (qui n'était pas une épreuve du WRC) dans une Escort RS.

Sa première victoire en Championnat du monde a eu lieu en 1974 aux 1000 Lacs dans une autre Escort. En 1975, il a triomphé au Maroc – associé au président actuel de la FIA, Jean Todt – dans une Peugeot 504, avant de remporter à nouveau les 1000 Lacs au volant d'une Toyota Corolla.

Il a continué avec sa propre équipe en pilotant des Toyota et des Peugeot, jusqu'à ce qu'il soit engagé comme pilote Ford d'usine en 1978. Armé d'une MkII Escort RS1800, il remporte le Rallye de Grande-Bretagne (alors appelé RAC Rally) et monte deux autres fois sur le podium, avec Arne Hertz désormais établi comme son copilote.

Hannu Mikkola (left), Ari Vatanen and Pentti Airikkala

Il a remporté quatre victoires en 1979, mais il lui manqua un point pour battre Björn Waldegård et remporter son premier titre WRC chez les pilotes. Il a également été salué pour avoir conduit une autre voiture de rallye improbable – la Mercedes 450SLC – à la deuxième place dans le Safari Rally, et il a utilisé cette voiture pour monter deux autres fois sur le podium en 1980. Ailleurs, on le trouvait généralement dans une Ford, bien qu'une Porsche 911 ait été sa voiture de prédilection lors du Monte Carlo, et qu'il ait utilisé une Toyota Celica en Finlande. Une fois de plus, il a terminé deuxième de la course aux points.

En aidant Audi à développer la révolutionnaire Audi Quattro, il remporte quatre victoires en 1981 et 1982, mais ce sont les quatre victoires et les trois deuxièmes places qu'il décroche en 1983 qui lui valent le titre, malgré quatre abandons.

Hannu Mikkola, Arne Hertz, Audi Quattro on their way to 1000 Lakes victory in 1983, the year they clinched the championship.

L'année suivante, une victoire et sept autres podiums lui ont permis de terminer à nouveau à la deuxième place de la course aux points.

L'arrivée de voitures du Groupe B à transmission intégrale plus petites et plus agiles a rendu la vie difficile aux "pionniers" du système d'Audi, et Mikkola a été mis sur la touche pendant toute une saison par la marque d'Ingolstadt, ce qui a fait de sa version à empattement court de la Quattro une machine difficile à apprendre pour Hannu, qui avait alors la quarantaine.

Après la disparition du Groupe B au milieu de l'année 1986, Mikkola se retrouve au volant de la grande 200 Quattro du Groupe A. Sa victoire finale dans lors du Safari Rally en 1987 – suivie d'une troisième place à l'Acropole – lui permit de terminer parmi les trois premiers du WRC, bien qu'il ait passé quatre saisons avec la décevante Mazda 323.

La dernière sortie de Mikkola en WRC a eu lieu en 1993 – aux 1000 Lacs, comme on pouvait s'y attendre – au volant d'une Toyota Celica Turbo, ce qui lui a valu la septième place à 51 ans.

partages
commentaires
Ogier : "Le refrain habituel sur les rallyes neige"
Article précédent

Ogier : "Le refrain habituel sur les rallyes neige"

Article suivant

Adamo : "La position sur la route nous aide"

Adamo : "La position sur la route nous aide"
Charger les commentaires