Hyundai peut compter sur un "Navy Seal" en cas de problème

Andrea Adamo est revenu sur les performances affichées par ses pilotes lors de la boucle matinale du samedi.

Hyundai peut compter sur un "Navy Seal" en cas de problème

Le directeur du team Hyundai Motorsport a d'abord salué la prestation remarquable d'Ott Tänak, auteur des trois meilleurs temps de la matinée. Leader au terme de la première journée, l'Estonien a été irréprochable ce samedi tout en mettant en avant un feeling enfin retrouvé dans la i20 Coupe WRC.

"Finalement, je pense qu'ils [Ott Tänak et son copilote] ont trouvé les bonnes solutions avec la voiture. Je ne sais pas si cela vient des spéciales, qui sont différentes de celles empruntées hier [vendredi], mais j'ai envie de dire que tout a l'air plutôt bon", a remarqué l'Italien. "Je ne veux pas qu'il y ait de malentendu, mais pour différentes raisons nous n'avons pas eu la performance espérée hier alors que nous aurions pu déjà être dans cette position. Au final, il faut garder les bons côtés de tout ça."

Lire aussi :

Leader pendant cinq spéciales ce vendredi, Dani Sordo a perdu le contact face à son coéquipier mais est resté plus que jamais impliqué dans la bataille pour la deuxième position."Je ne suis pas surpris au sujet de Dani [Sordo]. Il répond aux attentes, et il l'a toujours fait. Dans sa carrière, il a souvent eu à jouer les seconds rôles. En repartant de zéro avec le statut de numéro 1, je ne sais pas s'il arriverait à faire mieux qu'actuellement", a fait remarquer le directeur du team Hyundai. "Hier [vendredi] et aujourd'hui [samedi], il a montré une grosse performance, il me l'avait déjà montré auparavant. À chaque fois que nous avons besoin de lui, il est là et c'est quelque chose qui est vraiment appréciable. Il n'est pas là tout le temps, c'est comme un Navy Seal, il arrive pour nous sauver et il est toujours là."

Adamo est finalement revenu sur les problèmes rencontrés par Thierry Neuville avant le départ de l'ES11. Reparti ce samedi matin après son abandon, le Belge, qui ouvrait la route, n'a pas eu d'autre choix que de retarder son départ avant la plus longue spéciale du week-end. Grâce à ses efforts, il s'est élancé finalement derrière les Yaris WRC d'Ogier et Katsuta alors en chasse pour revenir sur la troisième place détenue par Sordo.

"Je pourrai vous dire exactement ce qu'il s'est passé quand il sera de retour [à l'assistance]. [Neuville] s'est plaint d'une voiture inconduisible. Nous pensons que cela pourrait être lié à un problème réparé vendredi très tard. Nous avons travaillé jusqu'aux dernières minutes du temps imparti par la règle du Super Rally. Nous avons encore réglé des problèmes ce [samedi] matin. Le châssis a été un peu plié et nous avons fait ce qui était possible au parc d'assistance", s'est-il défendu. "Je remercie encore les mécaniciens. Comme je le dis à chaque fois, je suis le pire dans l'équipe [Hyundai Motorsport], je ne sais pas pourquoi je suis là. Ils ont fait un travail incroyable, mais en ce qui concerne les miracles, nous devons encore faire quelques progrès."

Dans cette situation, l'idée de voir apparaître des tactiques d'équipe a très vite mûri dans l'esprit des observateurs. À ce sujet, l'Italien a tenté de noyer le poisson. "Vous me surestimez, je ne suis qu'un pauvre Italien immigré en Allemagne. Je ne suis pas si malin. Je suis content de voir que certaines personnes pensent que je suis si sophistiqué."

Malgré les doutes planant autour de cette manœuvre, Hyundai a confirmé le second abandon de Neuville du week-end, lui laissant désormais le champ libre pour son seul objectif du week-end, les points de la Power Stage.

partages
commentaires
ES9 à 11 - Tänak survole les débats, Ogier cède du terrain
Article précédent

ES9 à 11 - Tänak survole les débats, Ogier cède du terrain

Article suivant

ES12 à 14 - Tänak à l'arrêt, Evans propulsé en tête au Portugal

ES12 à 14 - Tänak à l'arrêt, Evans propulsé en tête au Portugal
Charger les commentaires