WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
3 jours
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
24 jours

Hyundai - Le mélange terre/asphalte, "un défi pour toute l'équipe"

partages
commentaires
Hyundai - Le mélange terre/asphalte, "un défi pour toute l'équipe"
Par :
11 oct. 2016 à 15:36

Le Rallye de Catalogne est la seule manche du calendrier à comprendre des étapes sur les deux types de surface, ce qui n'est pas sans impressionner même le directeur de l'équipe Hyundai, Michel Nandan.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Michel Nandan, Team principal, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Kevin Abbring, Sebastian Marshall, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Kevin Abbring, Sebastian Marshall, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Kevin Abbring, Sebastian Marshall, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

La manche espagnole du championnat voit en effet sa première étape de vendredi se dérouler sur la terre, même si la longue spéciale de Terra Alta (39,95 km) comprend des portions asphaltées qui ne sont pas là pour simplifier les choses. Le rallye retrouve ensuite un terrain plus familier, celui des spéciales qui en ont fait dans le passé un rendez-vous 100% goudron pour le plus grand bonheur, notamment, des kit-cars Citroën ou Peugeot à la fin des années 90.

Le Rallye de Catalogne survient deux semaines seulement après le Tour de Corse, et deux avant le rendez-vous du Pays de Galles qui ne conclura pas la saison comme de coutume - cet honneur revenant en 2016 à l'Australie. Soit trois épreuves en cinq week-ends, un rythme assez inhabituel pour les concurrents du WRC.

Nous sommes dans une période chargée de la saison, le travail de toute l'équipe s'est donc intensifié”, confirme Michel Nandan. “L'Espagne est l'unique rendez-vous multi-surface du calendrier et un défi non seulement pour nos équipages mais aussi nos mécaniciens et ingénieurs. C'est toujours spécial de les regarder, en action, à l'assistance du vendredi soir, faisant passer les voitures de la spécification terre à celle pour l'asphalte en l'espace d'une heure et quart.”

Comme il n'y a pas d'assistance en milieu de journée le vendredi, c'est une journée difficile et tout le monde doit être au top de sa forme.”

Quatre voitures engagées

Sur ce rallye, sans surprise, Hyundai Motorsport fait confiance à Thierry Neuville et Dani Sordo pour inscrire les points de l'équipe première au championnat des constructeurs. Au sein de l'équipe B, Hyundai Mobis WRT, Kevin Abbring sera aux côtés de Hayden Paddon pour sa quatrième participation de l'année après le Portugal et la Sardaigne, puis la Finlande en remplacement de Sordo.

“Nous accueillons de nouveau Kevin et Seb [Marshall, son copilote] dans une World Rally Car pour ce rallye. Ce sera un nouveau week-end utile d'apprentissage pour eux dans la Hyundai i20 WRC spécification 2015”, précise Nandan.

“Pour nos trois autres équipages, l'objectif sera le même que ces dernières semaines - le podium. Nous savons que la lutte sera serrée mais la New Generation i20 WRC a montré son potentiel et j'espère que nous serons dans la lutte.”

De bons souvenirs pour Neuville

Abbring, qui a fait débuter en Corse l'i20 R5, a perdu tout espoir d'être titularisé la saison prochaine depuis la confirmation de Neuville pour 2017/18. Le Belge, restant sur deux podiums en Allemagne et en France et quatre top 4 consécutifs, pourrait être encore plus à son aise maintenant qu'il est fixé sur son avenir.

On a bien roulé sur les derniers rallyes, donc j'espère poursuivre cette série en Espagne”, dit le vainqueur du Rallye de Sardaigne, plus tôt dans la saison, et désormais troisième du championnat. “C'est une combinaison très intéressante de deux surfaces, terre et asphalte. Ça fait de ce rallye un défi de plus pour tout le monde.”

C'est un beau rendez-vous que j'attends toujours avec impatience. Ce fut mon premier rallye en WRC en 2009, donc ça rappelle de bons souvenirs. Après notre podium en Corse, mon objectif est d'assurer un nouveau résultat dans le top 3.”

Article suivant
Ogier n'est "pas là pour réparer" l'erreur de 2015

Article précédent

Ogier n'est "pas là pour réparer" l'erreur de 2015

Article suivant

Camilli - "J'aime ces spéciales sur goudron typées circuit"

Camilli - "J'aime ces spéciales sur goudron typées circuit"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Pilotes Dani Sordo , Thierry Neuville , Hayden Paddon , Kevin Abbring
Auteur Jean-Philippe Vennin