Hyundai présente sa nouvelle i20 hybride pour le WRC

Hyundai a présenté sa nouvelle i20 N Rally 1 avec laquelle la marque défendra ses chances en Championnat du monde des Rallyes cette saison.

1/7

Photo de: Hyundai Motorsport

2/7

Photo de: Hyundai Motorsport

3/7

Photo de: Hyundai Motorsport

4/7

Photo de: Hyundai Motorsport

5/7

Photo de: Hyundai Motorsport

6/7

Photo de: Hyundai Motorsport

7/7

Photo de: Hyundai Motorsport

Hyundai a officiellement levé le voile sur sa nouvelle i20 pour le WRC, qui fera ses débuts en compétition la semaine prochaine sur le Rallye Monte-Carlo. Le constructeur sud-coréen est le premier à présenter sa nouvelle machine répondant à la nouvelle réglementation Rally1, même si l'on avait déjà pu découvrir les lignes principales lors des différentes séances d'essais menées ces dernières semaines.

L'arrivée du nouveau règlement a obligé les constructeurs engagés en WRC à concevoir de toutes nouvelles voitures, à la sécurité renforcée et surtout désormais dotées d'un système hybride standard de 100 kW couplé au moteur turbo 1,6 litre. Ces autos sont environ 70 kg plus lourdes que celles de la génération précédente et voient leur aérodynamique se réduire de 15%, avec un débattement de suspension moins important et sans différentiel central.

La Hyundai i20 N Rally1 sera confiée toute la saison à Thierry Neuville et Ott Tänak, tandis qu'Oliver Solberg et Dani Sordo se partageront le volant de la troisième voiture. Le jeune Norvégien devrait être en lice pour les trois premières manches du championnat (Monte-Carlo, Suède et Croatie).

"Nous sommes convaincus d'avoir le package nous permettant de nous battre pour un troisième titre constructeurs, et de soutenir nos équipages dans la quête du titre pilotes également", annonce Scott Noh, président de Hyundai qui assume également par intérim les responsabilités de directeur d'équipe laissées vacantes par Andrea Adamo le mois dernier.

L'entrée dans cette nouvelle ère génère toutefois une grande part d'incertitude quant à la hiérarchie qui se dessinera sur le premier rallye de la saison, où l'on retrouvera également les nouvelles Toyota et Ford M-Sport. Hyundai a accéléré son programme d'essais en fin d'année dernière, organisant même une simulation complète de rallye en Italie pour mieux comprendre les tenants et aboutissants du Rally1.

"Nous avons relevé le défi technique de la nouvelle ère hybride en WRC", explique Julien Moncet, directeur adjoint et responsable moteur de Hyundai. "Ça promet d'être un saut dans l'inconnu pour chaque équipe, mais nous sommes convaincus d'avoir fait le meilleur travail possible avec notre Hyundai i20 N Rally1. Le principal objectif était de combiner le moteur à combustion interne et l'unité hybride, en faisant fonctionner tous les composants harmonieusement au sein du châssis."

"Nous avons mené des tests avec la voiture dans différents scénarios, sur différents terrains, afin de réunir autant de données que possible. Notre simulation du mois d'octobre a permis à la voiture de vivre une expérience de vrai week-end de rallye, ce qui nous a permis d'affiner les réglages avant ses débuts en compétition. Le niveau de performance de la voiture ne sera connu que lorsque nous nous retrouverons face à nos concurrents sur les spéciales."

Hyundai mènera cette semaine d'ultimes tests préparatoires avant le Rallye Monte-Carlo, qui se déroulera du 20 au 23 janvier. Toyota et M-Sport doivent quant à eux dévoiler leur voiture pour 2022 samedi, lors du lancement officiel de la saison.

Lire aussi :

partages
commentaires
Ott Tänak croit dans les chances de Hyundai pour 2022
Article précédent

Ott Tänak croit dans les chances de Hyundai pour 2022

Article suivant

La liste des engagés du Rallye Monte-Carlo 2022 publiée

La liste des engagés du Rallye Monte-Carlo 2022 publiée
Charger les commentaires