Hyundai se prépare à un Rallye de l'Acropole difficile

Vainqueur de la dernière épreuve en date en Belgique, Hyundai s'attend à un Rallye de l'Acropole particulièrement difficile sur des routes rappelant celles du Rallye de Turquie.

Après avoir fait son retour à la victoire et même signé le doublé lors du dernier rallye en date, celui d'Ypres, Hyundai compte bien poursuivre sur sa lancée et capitaliser sur ses récents bons résultats en abordant le Rallye de l'Acropole dans la meilleure position possible. La manche grecque, qui fait son retour au calendrier du WRC après en avoir été absente depuis 2013, a toutefois laissé le souvenir d'une épreuve cassante aux plus anciens pilotes du plateau.

Parmi eux, Thierry Neuville fait naturellement la comparaison avec une référence en la matière, le Rallye de Turquie, absent du calendrier 2021. Le Belge, qui sort d'une victoire à domicile sur asphalte, précédée d'un podium en Estonie, s'appuie notamment sur son expérience passée pour s'attaquer au challenge grec.

"Lorsque j'y participais en 2012 et 2013, c'était l'un des rallyes les plus difficiles, avec l'Argentine à l'époque. Je l'ai toujours apprécié. Nous avons fait des essais en Grèce il y a deux ans pour préparer le Rallye de Turquie, donc nous avons une certaine connaissance du terrain là-bas", rappelle-t-il.

Lire aussi :

"Les spéciales ont des profils très sinueux, avec beaucoup de cailloux, des températures chaudes et cela pourrait ressembler aux conditions difficiles de la Turquie. Ce sera très difficile, car il faudra non seulement rouler à fond, mais aussi gérer la voiture et les pneus. La stratégie sera très importante. [...] Nous avons de grandes attentes pour obtenir un autre bon résultat, et nous sommes impatients d'y participer."

Ott Tänak, qui n'a pas pu défendre pleinement ses chances en Belgique en raison d'une crevaison, se réjouit du retour d'une épreuve historique : "C'est un événement qui appartient à l'Histoire du WRC, et c'est bon d'être de retour. La dernière fois que j'y ai participé, c'était en 2012 – c'était il y a longtemps, mais j'en garde de bons souvenirs. Le Rallye de l'Acropole est un bon remplacement pour le Rallye de Turquie qui est normalement l'épreuve la plus difficile de l'année. Je pense que ce sera un très beau rallye ; il sera assez exigeant, mais les spéciales sont vraiment particulières et fluides."

Le troisième membre de l'équipe Hyundai pour cette manche sera Dani Sordo, qui retrouvera la i20 Coupé WRC pour la première fois depuis le Safari Rally et aura un nouveau copilote, son troisième de la saison, en la personne de Cándido Carrera. Fort de son programme partiel, l'Espagnol espère bien profiter d'une position de départ avantageuse lors de la première journée, lui qui pointe à la huitième place du classement WRC après quatre rallyes disputés, pour jouer sa carte.

"Le Rallye de l'Acropole était l'un des plus difficiles lorsque j'y ai participé par le passé mais, dans l'ensemble, c'est un rallye agréable avec de bonnes spéciales. [...] Vous pouvez avoir beaucoup de problèmes dans ce rallye, mais maintenant nous avons d'autres rallyes similaires au calendrier comme le Portugal et la Sardaigne qui sont aussi exigeants, donc peut-être que nous sommes mieux préparés pour ce genre d'événement."

"Notre position sur la route est avantageuse quand on regarde la situation dans son ensemble ; c'est bien de partir à l'arrière et nous allons essayer de tirer le meilleur parti de notre ordre de passage le premier jour. Je suis impatient de commencer. Ce sera le premier rallye avec Cándido à mes côtés et j'espère que nous pourrons obtenir un bon résultat."

"Ce sera un défi particulièrement difficile pour les équipes et les équipages, mais nous nous sommes préparés en conséquence et sommes prêts à affronter les spéciales", assure pour sa part Andrea Adamo, directeur de Hyundai. "Je suis fier de la façon dont nous avons abordé les épreuves récentes. Nous avons été capables de réaliser des performances de haut niveau et d'obtenir des résultats plus représentatifs de notre potentiel. Nous devons continuer dans cette voie et chercher à obtenir le plus de points possible en Grèce."

partages
commentaires
Ogier connaisseur de l'Acropole ? "Tout le monde aura de nouvelles notes"
Article précédent

Ogier connaisseur de l'Acropole ? "Tout le monde aura de nouvelles notes"

Article suivant

Shakedown - Rovanperä brouille les cartes dans la boue

Shakedown - Rovanperä brouille les cartes dans la boue
Charger les commentaires