Hyundai satisfait d'une "bonne coopération" avec Mikkelsen

Le team manager de Hyundai Motorsport, Alain Penasse, y est allé d'un commentaire positif après le test par Andreas Mikkelsen d'une i20 Coupe WRC, vendredi au Portugal, mais a précisé qu'il n'y avait rien d'autre de prévu à ce stade.

Hyundai satisfait d'une "bonne coopération" avec Mikkelsen
Le vainqueur Andreas Mikkelsen Volkswagen Motorsport
Le vainqueur Andreas Mikkelsen, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Skoda Fabia R5, Skoda Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Les vainqueurs du WRC2 Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Skoda Fabia R5

Seul des trois anciens pilotes Volkswagen à ne pas avoir retrouvé de volant en WRC, Mikkelsen a disputé le Rallye Monte-Carlo et le Tour de Corse au volant d'une Škoda officielle en WRC2 et s'est imposé les deux fois en ayant dominé la catégorie. Mais il n'a eu de cesse de répéter que son principal objectif était de piloter en compétition une World Rally Car de la nouvelle génération, et si possible dès cette année.

Le Norvégien, vainqueur de deux manches mondiales en 2015 et 2016, a pris le volant de la Hyundai après deux des trois pilotes officiels de l'équipe, Thierry Neuville et Dani Sordo, qui en ont eux aussi disposé une journée durant. Il a en réalité pris la place de leur équipier Hayden Paddon.

"Nous avions un test de trois jours au Portugal, Hayden [Paddon] était en Nouvelle-Zélande et nous ne voulions pas mettre Kevin [Abbring, pilote d'essais et de réserve] dans la voiture, donc [la confier à] Andreas avait un sens", a expliqué Alain Penasse à Motorsport.com.

"Il est normal que nous ayons des discussions avec Andreas quand il n'a rien à faire. Erik Veiby [manager du pilote Volkswagen] est toujours au parc d'assistance et prendre un café avec lui est agréable. Quand on s'assoit et discute, des choses peuvent en découler."

Un bon retour technique

Penasse a précisé que Mikkelsen avait connu une journée sans ennui avec la voiture et que l'équipe du constructeur coréen, victorieuse en Corse il y a deux semaines avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, était satisfaite de son retour technique.

"Le test a semblé se passer plutôt bien", a-t-il admis. "Andreas a donné un bon feedback, il était content de la voiture et a été impressionné par certaines choses. C'était une bonne coopération. Je ne sais pas combien de kilomètres il a fait au total, mais je sais qu'il a roulé jusqu'à cinq heures de l'après-midi."

Interrogé sur l'éventualité d'une collaboration dans un futur plus ou moins proche avec Mikkelsen, le team manager a répondu : "Pour le moment, c'est tout, à ce stade il n'y a pas d'autre test de prévu."

Après avoir effectué les reconnaissances du Rallye d'Argentine en début de semaine prochaine, Mikkelsen rentrera en Europe pour tenter de conclure un accord afin d'être de retour pour la manche suivante de la saison, au Portugal justement. S'il s'était dit prêt dans un premier temps à jouer le titre WRC2 en cas d'échec de ses discussions, avant de se rétracter en Corse, les semaines à venir seront décisives pour la suite de sa saison car disputer ce prochain rendez-vous européen est obligatoire pour les prétendants à la couronne dans cette catégorie.  

Propos recueillis par David Evans

partages
commentaires
Toyota : Le programme de Lappi restera "limité"
Article précédent

Toyota : Le programme de Lappi restera "limité"

Article suivant

Paddon et Hyundai ont des succès à renouveler

Paddon et Hyundai ont des succès à renouveler
Charger les commentaires