Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

L'idée d'un plafond budgétaire ne fait pas l'unanimité en WRC

La FIA et le WRC envisagent la mise en place d'un plafond budgétaire en Championnat du monde des Rallyes, mais cette idée ne fait pas l'unanimité dans le paddock.

Esapekka Lappi, Janne Ferm, Hyundai World Rally Team Hyundai i20 N Rally1

Photo de: Romain Thuillier / Hyundai Motorsport

La Fédération Internationale de l'Automobile et le WRC ont révélé cette semaine qu'ils envisageaient de mettre en œuvre un plafond budgétaire dans la catégorie reine des rallyes, à l'instar de ce qui existe déjà en Formule 1 et en Formule E. L'objectif ? Réduire les coûts afin d'attirer davantage de constructeurs, dans un contexte où seuls trois d'entre eux sont présents dans la catégorie : Ford, Hyundai et Toyota, avec seulement huit voitures engagées à temps plein.

Lire aussi :

Cette idée a reçu un accueil mitigé dans le paddock, bien que Cyril Abiteboul, justement passé par la Formule 1, y soit ouvert. Le Français était à la tête de l'écurie Caterham, modeste et en grande difficulté face à un plafond budgétaire promis qui ne s'était pas matérialisé, puis de Renault, une bien plus grande structure dont les ressources n'égalaient pas pour autant celles de Mercedes, de Ferrari ou encore de Red Bull.

"Je pense que la chose dont on a besoin et que l'on peut faire, c'est maîtriser les coûts puis voir comment on peut ajouter de la valeur. Car en fin de compte, tout est question de retour sur investissement par rapport aux différentes options sportives qu'ont les constructeurs automobiles", déclare le directeur d'équipe de Hyundai, à Motorsport.com. "Il y a un plafond budgétaire en Formule 1, il y en a un en Formule E, alors pourquoi pas ici ?"

Pour Abiteboul, la solution ne peut toutefois se résumer au plafond budgétaire. "Dans quel domaine faut-il vraiment de donner de la valeur à la voiture, faut-il des éléments aérodynamiques sophistiqués ? J'adore l'aéro, mais laissons l'aéro là où elle doit être, en Formule 1. Je pense qu'il faut trouver une manière de donner une apparence spectaculaire aux voitures, mais ont-elles vraiment l'air plus spectaculaires avec les gros ailerons ? Je ne suis pas super convaincu."

"Portons un regard neuf là-dessus. Je suis tout à fait favorable à une véritable solution technologique électrifiée qui permette aux rallyes de se faire en mode tout électrique dans certaines circonstances, mais on n'y parviendra jamais avec cet hybride. L'hybride n'est pas ce dont nous avons besoin."

Cyril Abiteboul, Team principal Hyundai World Rally Team

Cyril Abiteboul, directeur de Hyundai World Rally Team

Cependant, Jari-Matti Latvala et Richard Millener ne sont pas convaincus par le projet d'un plafond budgétaire, préférant privilégier d'autres pistes pour réduire les coûts.

"La seule chose que je vois est que nous devons rendre les voitures moins chères, elles sont trop coûteuses et c'est probablement un domaine que nous devons améliorer", indique Latvala, qui est à la tête de l'écurie Toyota. "Je ne pense pas qu'un plafond budgétaire aide forcément. En somme, la question est : comment pouvons-nous rendre les voitures moins chères à exploiter ?"

"Ma préoccupation avec un plafond budgétaire serait, ayant parlé à certaines personnes en F1, que le plafond budgétaire est coûteux en soi", renchérit Millener, directeur d'équipe chez M-Sport. "Réguler et surveiller un plafond budgétaire est très coûteux. Si vous pouviez me dire que cela garantirait la présence de deux autres constructeurs, alors je l'envisagerais. Mais je ne pense pas que le WRC soit assez développé pour un plafond budgétaire, actuellement."

"Pour moi, il y a une idée de plafond budgétaire et nous pouvons en discuter, mais le plus grand retour sur investissement du WRC viendra du marketing et de fans plus nombreux. La principale conclusion clé, pour moi, serait un meilleur marketing. Cela a coûté des millions à Liberty Media de faire ce qu'ils font, mais regardez le retour sur investissement qu'ils ont désormais avec la F1 !"

Propos recueillis par Tom Howard

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Tänak : M-Sport a "un gros travail à faire en peu de temps"
Article suivant Dani Sordo également au départ du Safari Rally avec Hyundai

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse