La porte Citroën WRC fermée en 2019, Loeb ouvert "à toute proposition"

partages
commentaires
La porte Citroën WRC fermée en 2019, Loeb ouvert
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
1 déc. 2018 à 15:20

Sébastien Loeb voit la possibilité de piges WRC en 2019 fermée à double tour du côté de Citroën, tandis que PSA s'est retiré du WRX pour la saison prochaine. A un tournant, l'Alsacien est à l'écoute d'opportunités.

Il n'y aura pas de manche WRC en 2019 pour Sébastien Loeb et Daniel Elena avec Citroën. Après avoir été mise à l'étude sérieusement jusqu'au plus haut niveau de la direction de PSA, comme l'avait expliqué Linda Jackson (PDG de Citroën) à Motorsport.com il y a quelques semaines, la mise en action d'un programme pour une troisième C3 WRC ne verra finalement pas le jour.

Cité par nos confrères de l'Équipe hier, Pierre Budar, directeur de Citroën Racing, expliquait que le retrait du sponsor Abu Dhabi avait contribué à changer la donne : "Ses représentants ont décidé de faire une pause afin de faire le point sur leurs engagements. Sauf événement nouveau, nous nous limiterons à deux voitures en 2019."

Lire aussi:

Le manque de moyens financiers pour une troisième auto en 2019 signifie donc que le line-up définitif de Citroën pour la saison WRC à venir sera bel et bien constitué de Sébastien Ogier et Esapekka Lappi. Loeb a de son côté déclaré à Motorsport.com n'avoir aucun deal en place pour l'heure pour la saison prochaine en dehors de son entrée en tant qu'indépendant sur le Dakar avec un Peugeot 3008 DKR client engagé par l'équipe PH Sport.

"Pour le moment, je n'ai rien et suis ouvert à des discussions avec toute équipe, dans n'importe quelle discipline", a fait savoir le Français, qui est par ailleurs dans le doute concernant l'intérêt d'une participation dans le championnat du monde de Rallycross, où la donne a bien changé ces derniers mois.

La piste du WRX elle aussi refroidie ?

Loeb songe à aligner des Peugeot avec sa propre structure en WRX malgré le départ de la marque au Lion en tant que team d'usine, mais le vainqueur de la manche de Mettet admet qu'il manque de clarté sur le futur de la discipline et que cela rend l'engagement d'un projet sain plus difficile.

"Ce qui a fait partir Peugeot a été la décision de ne pas passer à l'électrique. Ce fut un problème majeur pour eux et maintenant pour moi. Par rapport aux autres sports mécaniques, le RX n'est pas si coûteux pour les constructeurs, mais le spectacle est de qualité pour les spectateurs sur les événements et à la télévision. Regardez la Formule E : le spectacle n'est pas bon, mais ils ont une bonne promotion et c'est excitant pour les constructeurs. Mais lorsqu'on regarde ça à la télé, ce n'est pas aussi bien que ce que peut être le RX. Seulement, nous n'avons pas de promotion. En France, ce n'est pas vraiment à la télévision, les gens ne le connaissent pas. Je rencontre des gens à l'aéroport, dans la rue, et ils disent : 'Oh, comment vas-tu ? Comment se passe la retraite ? Cela ne te manque pas de piloter ?' Je réponds : 'Mais je roule en Rallycross…' Et ils n'en savent rien."

Lire aussi:

Loeb implore IMG de mettre en œuvre des moyens permettant aux acteurs du sport de tirer un bénéfice de leur engagement dans la discipline pour assurer la pérennité de celle-ci.

"Il est certain que l'on a besoin d'améliorer la communication. Pour moi, il faut en faire plus un show à l'américaine : il faut une atmosphère, que les gens parlent plus du sport. Nous avons besoin d'en faire la promotion."

Par ailleurs, dans l'immédiat, il est nécessaire de voir les coûts réduits pour la saison prochaine. "Nous n'avons pas de constructeurs pour la saison prochaine, ce seront des privés. Donc pour 2019, la solution la plus directe est de réduire les coûts, et l'une des manières de faire cela est avec le calendrier."

Un calendrier qui a pris à contre-pied les acteurs du milieu, alors que le menu 2019 prévoit des déplacements à Abou Dhabi, au Canada, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud…

 

 

Article suivant
Ogier : "Mon ressenti initial" de la Citroën C3 WRC "n'est pas trop mauvais"

Article précédent

Ogier : "Mon ressenti initial" de la Citroën C3 WRC "n'est pas trop mauvais"

Article suivant

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir

Autosport Awards : la grande cérémonie de remise de prix a lieu ce soir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar , WRC , World Rallycross
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT , Peugeot Sport
Auteur Guillaume Navarro