ES1 - Kopecky meilleur temps, Meeke à la faute

Le surprenant pilote Skoda a été le plus rapide sur un parcours ayant plus à voir avec les gymkhanas de Ken Block qu'avec une spéciale de rallye, tracé dans les rues de Sarrebruck et par lequel celui de Citroën s'est laissé piéger.

Trois dixièmes de seconde derrière Jan Kopecky, qui s'est élancé après une série de pilotes de World Rally Car très prudents et plusieurs de ses collègues du WRC2, Ott Tänak a devancé Craig Breen d'une seconde tout rond au terme des deux kilomètres (et cinq mètres) de cet ersatz de spéciale. Andreas Mikkelsen, sur la troisième Citroën engagée ce week-end, et Sébastien Ogier ont signé le quatrième temp ex æquo, à six dixièmes de l'Irlandais. Trois dixièmes plus loin Jari-Matti Latvala est sixième de ce qui est aussi celui le classement provisoire.

Co-leader avec Ogier du championnat et premier à s'élancer vendredi car le devançant au nombre de victoires cette saison (trois contre deux), un Thierry Neuville prudent a réalisé le huitième chrono à à 2"7 de Kopecky, derrière Elfyn Evans (Ford) et son coéquipier Dani Sordo. La troisième de Hayden Paddon complète le top 10 devant Juho Hänninen sur sa Toyota, Pontus Tidemand, deuxième du WRC2 sur l'autre Skoda Fabia R5 officielle, et la troisième Yaris d'Esapekka Lappi toutes trois ex æquo.

Catastrophe pour Meeke

Sur ce parcours très étroit et sinueux, truffé d'épingles et autres trottoirs, à parcourir deux fois et qui a entraîné nombre de petites touchettes, Kris Meeke, troisième à s'élancer parmi les pilotes d'une World Rally Car, est parti à la faute en heurtant par l'avant droit le coin d'un muret de béton placé à l'intérieur. Direction cassée, la C3 WRC est repartie pour poursuivre au ralenti, négociant quelques virages avant de s'immobiliser dans la spéciale – et entraînant une interruption de celle-ci. C'est la deuxième fois cette année qu'un pilote de pointe est piégé lors d'une super spéciale, après Thierry Neuville en Suède.

 

Meeke devrait repartir en Rally2 vendredi matin, mais avec déjà dix minutes de pénalité et plus aucun espoir de bon résultat... La journée commencera par le premier de trois passages dans une autre super spéciale, celle de Wadern-Weiskirchen, mais d'une longueur inhabituelle car frôlant les dix kilomètres. Le rallye sera à suivre en direct sur Motorsport.com à partir de 9h15.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Allemagne
Type d'article Résumé de spéciale