Kris Meeke caracole en tête, Ogier renonce

Il n'y aura pas de quatrième victoire consécutive pour Sébastien Ogier cette année. C'est le premier enseignement de la première étape du Rallye d'Argentine, quatrième manche de la saison. Kris Meeke tire pour l'instant les marrons du feu en tête de l'épreuve. 

Les deux hommes avaient déjà été les plus véloces jeudi lors du shakedown mais aussi de la super-spéciale, disputée entre Merlo et San Luis. Mais le duel entre les deux hommes a finalement tourné court ce matin, avec l'abandon d'Ogier après seulement 45 km de course, suite à des problèmes moteurs.

Les espoirs d'Ogier déjà envolés en Argentine

Mads Ostberg en a brièvement profité pour prendre la tête du rallye, avant de baisser pavillon sur la deuxième spéciale (Ascochinga) en raison de coupures moteurs à répétition. Meeke a donc profité des déboires de ses adversaires pour s'immiscer à la première place.

Le Britannique a lui aussi connu son lot de pain noir sur cette première étape. Victime de freins défaillants, l'Irlandais a surtout du composer avec une crevaison sur la dernière spéciale de la matinée, reliant Villa Bustos à Tanti (troisième spéciale). 

Jari-Matti Latvala en a profité pour se rapprocher, réduisant à la mi-journée de moitié l'écart qui le séparait de Meeke (passé de 32.7 secondes à 15.3 secondes). Une véritable performance malheureusement gâchée dans l'après-midi par des problèmes de transmission, et plus précisément d'un défaut du différentiel avant sur l'E.S. 5.

La journée a été marquée par les accidents et faits de course. Ott Tänak (M-Sport) a ainsi perdu une roue au tout début de la quatrième spéciale (Agua de Oro => Ascochinga). L'Estonien a été contraint à l'abandon, mais repartira en Rally2 dès demain moyennant un temps de pénalité.

Plus tôt dans la journée, Tänak et son coéquipier chez M-Sport, Elfyn Evans, avaient souffert de la poussière soulevée par la Hyundai de Thierry Neuville. Le Belge a lui aussi fait l'objet de malchance, en perdant quatre minutes en raison d'une crevaison.

Son coéquipier Dani Sordo a quant à lui connu un début de rallye prometteur, avant de rentrer dans le rang à cause d'un problème de direction assistée. Quant au troisième et dernier représentant de la marque coréenne, Hayden Paddon, celui-ci a été contraint à l'abandon.

Dernière infortune notable de la journée : l'abandon d'Andreas Mikkelsen. Le Norvégien a vécu un véritable calvaire, d'abord en souffrant d'une crevaison à l'avant-droit, avant qu'un bris au niveau de sa suspension avant - l'amortisseur avant-droit a même transpercé le capot de la Polo ! - ne vienne mettre un terme à son rallye. 

Au final, Kris Meeke a profité des mésaventures de la concurrence pour pousser son avantage dans l'après-midi et signer deux temps scratchs. Il termine cette première étape en tête avec plus d'une minute d'avance sur son coéquipier Mads Ostberg, alors que Latvala complète le podium provisoire.

CLASSEMENT AU SOIR DE L'ETAPE 1

Pos.PiloteEquipeTemps
01 MEEKE CITROËN 1h44m47.8s
02 OSTBERG CITROËN + 1m08.4s
03 LATVALA VOLKSWAGEN + 1m23.5s
04 SORDO HYUNDAI + 1m54.2s
05 EVANS M-SPORT + 1m59.7s
06 PROKOP FORD + 3m27.4s
07 NEUVILLE HYUNDAI + 5m06.2s
08 AL-QASSIMI CITROËN + 6m01.8s
09 AL-KUWARI FORD + 6m46.3s
10 DOMINGUEZ FORD + 9m22.0s
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Kris Meeke , Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier , Hayden Paddon , Mads Østberg , Thierry Neuville , Ott Tänak , Elfyn Evans
Type d'article Rapport d'étape
Tags andreas mikkelsen, dani sordo, elfyn evans, kris meeke, mads ostberg, martin prokop, thierry neuville