Kris Meeke persiste et signe !

Kris Meeke abordera donc l'ultime journée du Rallye d'Argentine en qualité de leader de la course. A l'instar de celui d'hier soir, le classement général n'a pas changé, tout du moins dans le trio de tête composé de Meeke, Mads Ostberg et Jari-Matti Latvala. Les écarts se sont néanmoins considérablement réduits et la première victoire en WRC n'est pas encore acquise pour Meeke.

Le Britannique a d'abord perdu beaucoup de temps lors de la première boucle de spéciales ce matin. L'Irlandais a été victime d'un tête-à-queue sur la septième spéciale (Capilla del Monte => San Marcos), avant de voir son coéquipier Ostberg fondre sur lui sur l'E.S. suivante.

Meeke leader contesté de l'épreuve chez Citroën

Pour Volkswagen, cette deuxième étape a débuté de bien meilleure manière que la précédente. La marque allemande est ainsi parvenue à truster les trois premières places sur la première spéciale. Des cartouches à blancs cependant, car le seul pilote en position de jouer la victoire, Jari-Matti Latvala, ne parvenait à hausser son niveau de performance.

Le Finlandais a ensuite perdu du temps en raison d'une sortie de piste. Latvala a même du parer à la très belle remontée de Dani Sordo (Hyundai), très en verve sur cette étape et revenu à moins de quinze secondes à la mi-journée. 

La neuvième spéciale a par ailleurs été annulée suite à un accident impliquant la Hyundai i20 de Hayden Paddon et des spectateurs. Plusieurs personnes auraient été blessées. Les concurrents ont donc directement poursuivi en direction de l'E.S. 10 (San Marcos => Characato II), laissant les secours intervenir à leur convenance sur les lieux de l'accident.

Des spectateurs blessés après un crash en Argentine

C'est finalement Andreas Mikkelsen qui a fini en trombe cette deuxième étape. Victime d'un défaut de suspension hier et contraint de repartir en Rally2, le Norvégien a été le plus véloce de la journée en claquant deux temps scratch (E.S. 8 et 10), et en terminant deuxième de l'E.S. 8, derrière Sébastien Ogier.

Mikkelsen hors-jeu, on semble donc se diriger vers un duel 100% Citroën pour le gain de ce Rallye d'Argentine. L'annulation de la neuvième spéciale profite à Kris Meeke, qui a semblé en difficulté ce matin, voyant son avance passée de plus d'une minute à à peine 32 secondes à la mi-journée.

Le pilote britannique est néanmoins parvenu à reprendre six secondes sur Ostberg sur l'E.S. 10. Il apparait donc dans une position idéale pour décrocher son tout premier succès en mondial dimanche. Seule la célèbre spéciale d'El Condor, à disputer deux fois, le sépare encore des lauriers.

Meeke devra cependant prendre garde à ne pas réitérer ses erreurs du passé. L'an passé, lors du Rallye d'Allemagne, le pilote Citroën s'était déjà retrouvé dans pareille position, avant de craquer sous la pression et de partir à la faute.

Enfin, Latvala est en bonne posture pour assurer le podium. A désormais plus d'une minute de la tête de course, il lui sera très difficile d'aller chercher la victoire. Le Finlandais n'est cependant plus menacé par Dani Sordo, qui a rencontré un problème mécanique sur la dernière étape de la journée et qui a du stopper.

Elfyn Evans en a profité pour passer à la quatrième place du général, non sans s'être défait de Martin Prokop à la régulière. Plus bas dans la hiérarchie, Sébastien Ogier, pourtant vainqueur de la première spéciale de la journée, a plongé au classement en raison d'une direction assistée défaillante.

CLASSEMENT AU SOIR DE L’ÉTAPE 2

Pos.PiloteEquipeTemps
01 MEEKE CITROËN 3h14m51.7s
02 OSTBERG CITROËN + 38.6s
03 LATVALA VOLKSWAGEN + 1m03.7s
04 EVANS M-SPORT + 2m24.6s
05 NEUVILLE HYUNDAI + 4m51.0s
06 PROKOP FORD + 5m39.0s
07 SORDO HYUNDAI + 8m14.9s
08 AL-QASSIMI CITROËN + 10m34.3s
09 AL-KUWARI FORD + 14m14.6s
10 DOMINGUEZ FORD + 17m10.0s

 

 

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Kris Meeke , Jari-Matti Latvala , Martin Prokop , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier , Hayden Paddon , Mads Østberg , Elfyn Evans
Type d'article Rapport d'étape
Tags kris meeke, mads ostberg, rallye d'argentine