ES8 - Scratch pour Lappi dans une spéciale agitée

partages
commentaires
ES8 - Scratch pour Lappi dans une spéciale agitée
Par : Jean-Philippe Vennin
7 avr. 2018 à 14:54

Le jeune Finlandais s'est offert son second meilleur chrono sur le Tour de Corse, et le troisième de Toyota, dans la première spéciale de ce samedi après-midi riche en événements même si la situation demeure stable en tête.

S'il conserve le même rythme dans les deux spéciales restantes de la deuxième étape, Esapekka Lappi, qui a réduit son retard à 12"7 sur son équipier Ott Tänak lors du second passage dans Cagnano - Pino - Canari (ES8 - 35,61 km), pourrait venir se mêler à la lutte à trois pour la deuxième place entre Thierry Neuville, Kris Meeke et ce même Tänak.

Au sein de ce trio, Meeke s'est montré plus satisfait que Neuville des changements apportés à ses réglages et, auteur du quatrième temps, le pilote Citroën a réduit son retard à 2"5 sur celui de Hyundai tout en portant son avance à 3"2 sur l'Estonien de Toyota.

Sébastien Ogier, auteur du troisième temps derrière Sébastien Loeb et devant ces trois-là, compte quant à lui désormais 47"7 d'avance sur adversaire le plus proche.

"Le plan est de continuer à rouler proprement, même si c'est toujours plus facile à dire qu'à faire", a déclaré le leader du rallye. "Mais je suis content, on a fait une bonne spéciale, on essaie de prendre du plaisir."

Un peu plus loin, les équipiers du Français chez M-Sport Ford ont connu des fortunes diverses : Elfyn Evans a ramené son retard à 0"8 sur Dani Sordo pour la sixième place, alors que Bryan Bouffier a été contraint à l'abandon, sur un ennui de moteur a indiqué l'équipe britannique.

Latvala très retardé

L'autre victime de cette spéciale parmi les pilotes d'une WRC est Jari-Matti Latvala, qui a perdu plus d'un quart d'heure bloqué dans le bas-côté après une sortie de route.

"On a fait quelque changements à l'assistance, la voiture était fantastique, j'ai attaqué mais peut-être un peu trop car j'ai manqué mon freinage et la voiture s'est mise en travers et a tapé un arbre", a relaté le pilote Toyota, qui était huitième du général et semblait parti pour réaliser un bon chrono. Et d'ajouter, philosophe : "Mais bon, je suis content car on a trouvé ce qui n'allait pas sur la voiture."

Soucis pour Bonato et Loubet

Cette spéciale a aussi fait des dégâts dans les rangs du WRC2 dont les deux leaders, Jan Kopecký et Ole Christian Veiby, intègrent le top 10. Yoann Bonato, qui occupait la deuxième place, s'est arrêté à deux reprises et Pierre-Louis Loubet, quatrième, a lui aussi été signalé immobilisé. Ils ont terminé à trois et six minutes respectivement de Kopecký, auteur du meilleur temps de la catégorie. 

En attendant la neuvième spéciale du Désert des Agriates (ES9 – 15,45 km), qui débutera à 17h02, on pourra profiter des meilleures images de la première étape dans un montage signé par nos amis de Motorsport.tv, qui diffusera le résumé de la seconde ce soir à 22h30.

Prochain article WRC
ES9 - Loeb meilleur temps, Meeke et Neuville ex æquo au général !

Previous article

ES9 - Loeb meilleur temps, Meeke et Neuville ex æquo au général !

Next article

ES7 - Meilleur temps pour Tänak, Ogier en mode conservateur

ES7 - Meilleur temps pour Tänak, Ogier en mode conservateur

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Esapekka Lappi
Équipes Toyota Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale