WRC Rallye Monte-Carlo

Latvala ne s'attend pas à de grosses différences entre les Rally1

Le patron de l'équipe Toyota, Jari-Matti Latvala, ne s'attend pas à de grandes différences entre les nouvelles Rally1 hybrides au Rallye de Monte-Carlo ce week-end.

Jari-Matti Latvala, Team principal Toyota Gazoo Racing

Photo de: Toyota Racing

Le WRC s'apprête à vivre sa saison la plus imprévisible depuis des décennies grâce à la nouvelle réglementation Rally1 hybride. Malgré le travail acharné de Toyota, Hyundai et M-Sport Ford pour concevoir et construire de toutes nouvelles voitures, les incertitudes demeurent à tel point que personne ne se risque au moindre pronostic avant le départ du Rallye Monte-Carlo.

Malgré ces inconnues, Jari-Matti Latvala pense qu'il est peu probable qu'une des équipes commence la saison avec un avantage important et s'attend à ce que la compétition soit serrée ce week-end lors de la manche d'ouverture de la saison.

"Je dirais qu'il est peu probable [qu'une équipe ait un avantage énorme] car tout le monde a la même unité hybride", a déclaré Latvala. "Aujourd'hui, les homologations exigent que de plus en plus de pièces soient similaires pour les voitures de chaque équipe, ce qui laisse moins de liberté que par le passé. C'est pourquoi je pense que les voitures vont être assez proches les unes des autres, je ne pense pas qu'il y aura de grandes différences. Bien sûr, l'une des équipes pourrait être en avance, mais je pense que les voitures seront proches les unes des autres et que les résultats seront obtenus par les pilotes qui s'habitueront le plus rapidement aux nouvelles règles."

En revanche, le Finlandais estime que si une équipe découvre que sa nouvelle Rally1 est à la traîne, il sera difficile de récupérer le retard accumulé.

"Maintenant que l'homologation est faite, ce n'est pas si simple, vous avez quelques opportunités pour faire des mises à jour mais ce n'est pas quelque chose que vous pouvez faire très rapidement", a ajouté Latvala. "La seule bonne chose, c'est qu'il y a une pause d'un mois entre le Monte-Carlo et la Suède, puis une pause plus longue avant la Croatie en avril, donc ces intervalles sont vraiment importants pour utiliser cette période pour les essais et ensuite vous pouvez essayer d'homologuer de nouvelles pièces. Il n'y a pas beaucoup d'options disponibles. Par exemple, avec les rampes de différentiel, lorsque vous les homologuez, il y a deux options sur l'essieu avant et deux options sur l'essieu arrière. Ce n'est pas comme si vous pouviez en homologuer plus."

Étant donné le temps limité pour préparer la nouvelle Yaris pour la saison 2022, Latvala est heureux du résultat final que son équipe a réussi à produire, et espère que les efforts consentis seront récompensés en Principauté.

"Le calendrier était très serré pour être honnête", a-t-il déclaré. "Je pense que nous étions un peu pressés de construire la voiture et de faire tous les tests à la toute fin de l'année. Il n'y a pas de temps supplémentaire, je peux vous le dire, et tout le monde a travaillé très dur pendant la période de Noël et les week-ends."

"La fatigue se voit chez les gens, mais c'est pourquoi j'espère que tous ces efforts seront récompensés au Monte-Carlo. Il n'y a rien de plus que nous aurions pu faire, donc nous devons juste être confiants d'avoir fait du bon travail, mais bien sûr nous ne connaissons pas le niveau des autres. Nous devons juste avoir confiance en ce que nous avons fait."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Shakedown - Ogier et Loeb déjà en phase avec l'hybride
Article suivant WRC 2022 : Quels changements techniques pour l'ère l'hybride ?

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse