Lefebvre prudent à l’heure d’étrenner la C3 WRC

partages
commentaires
Lefebvre prudent à l’heure d’étrenner la C3 WRC
Par : Willy Zinck
18 janv. 2017 à 09:25

À l'aube de la nouvelle saison du Championnat du monde des Rallyes, le pilote français se réjouit du retour de Citroën dans la discipline, après un hiatus d'un an, mais reste prudent du fait de la nouvelle réglementation technique.

Citroën C3 WRC Plus 2017
Citroën C3 WRC Plus 2017
Stéphane Lefebvre, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Citroën C3 WRC Plus 2017
Citroën C3 WRC Plus 2017
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroen C3 WRC Plus 2017, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gilles de Turckheim, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroen C3 WRC Plus 2017, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroen C3 WRC Plus 2017, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroen C3 WRC Plus 2017, Citroën World Rally Team

C’est peu de le dire, le Rallye Monte-Carlo est toujours attendu avec intérêt par tout l’univers du WRC. D’abord parce qu’il s’agit de l’une des épreuves les plus exigeantes du calendrier, pouvant proposer un panel très large de surfaces. L’asphalte bien sûr, mais aussi la neige ou bien encore le verglas (et parfois les trois en même temps sur une même étape !). Et avec la vague de froid qui s’abat actuellement sur l’hexagone, il y a fort à parier que la glace sera au rendez-vous de cette 85e édition.

Ensuite, parce qu’à l’exigence du tracé s’ajoute le fait qu’il s’agit de la manche inaugurale, avec son lot de transferts chez les pilotes, ses nouvelles voitures. La curiosité est forcément grande, à plus forte raison cette année alors que le championnat se voit doté d’un tout nouveau règlement technique.

Cela n’est pas sans susciter là encore l’enthousiasme du plateau, et notamment celui de Stéphane Lefebvre. "Petit à petit, je prends conscience de l’échéance qui se rapproche. Ce dont nous parlions au futur se conjugue maintenant au présent !", confesse le pilote français, qui étrennera un tout nouveau bolide mercredi lors du shakedown à Gap, la C3 WRC. "Chaque jour, nous échangeons beaucoup avec les ingénieurs, sur le moindre détail lié à ma voiture."

Autre motif d’excitation pour le pilote du Pas-de-Calais : le fait de retrouver la marque aux chevrons. Bien sûr, le Nordiste a participé à cinq rallyes en 2016, toujours à bord d’une DS3, mais Citroën s’était retiré pour laisser place à une structure faisant office d’intérim, l’Abu Dhabi Total World Rally Team, afin de mieux préparer la saison 2017. "Rien n’est laissé au hasard et c’est réellement fascinant de se retrouver au cœur de cette équipe officielle", reprend le Français. "Pour ce premier rallye avec ce statut, j’aurai pour objectif de jouer placé et de marquer un maximum de points pour Citroën."

Déficit de roulage

Un discours prudent alors que Lefebvre avait réalisé une solide performance l’an passé sur le Monte-Carlo, en terminant l’épreuve à la cinquième place (son coéquipier, Kris Meeke, avait quant à lui joué un temps la gagne, avant d’abandonner suite à la casse de sa boîte de vitesses).

Mais avant de renouveler ce résultat, Lefebvre souhaite appréhender la nouvelle voiture pour éviter tout impair. "Je pense avoir toujours un déficit de roulage avec la C3 WRC et je ne veux pas brûler les étapes. Je dois d’abord prendre la mesure de la voiture en conditions de course avant d’aller chercher la limite. Je crois que nous sommes tous un peu dans la même situation, avec une grosse part d’inconnu dans tous les domaines."

Les premiers éclaircissements interviendront jeudi soir pour Stéphane Lefebvre et Kris Meeke, avec le départ donné à Monaco pour deux spéciales nocturnes en remontant vers Gap, dont une au tracé inédit. Les deux premiers parcours chronométrés d’un Rallye Monte-Carlo qui en comportera 17, pour une distance totale approchant les 383 kilomètres de course.

Prochain article WRC
Ogier aborde "une nouvelle ère" avec la Fiesta sur le Monte-Carlo

Previous article

Ogier aborde "une nouvelle ère" avec la Fiesta sur le Monte-Carlo

Next article

Édito - Les années en 7, les rallyes changent de tête

Édito - Les années en 7, les rallyes changent de tête

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Stéphane Lefebvre
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview