Loeb : "Nous avons donné de notre personne !"

partages
commentaires
Loeb :
Par :
2 févr. 2019 à 08:45

Sébastien Loeb a confié avoir beaucoup attaqué sur certaines portions du Monte-Carlo le week-end dernier, sans décrocher pour autant le résultat escompté. Satisfait d'avoir accompli sa mission sans erreur, le compétiteur qu'il est attend plus de ses prochaines sorties avec Hyundai.

Quelques jours après avoir disputé le Rallye Monte-Carlo sous les couleurs de Hyundai, Sébastien Loeb a pu prendre un peu de recul sur cette grande première, et ce avant de subir un gros accident en préparation du Rallye de Suède qui sera la prochaine manche de la saison.

Lire aussi :

Quatrième au terme d'une épreuve inaugurale compliquée, le nonuple Champion du monde conserve des sentiments mitigés, malgré un résultat positif compte tenu des conditions. Retenu par son engagement sur le Dakar durant la première quinzaine de janvier, Loeb a regagné la France au plus vite après l'arrivée du rallye-raid au Pérou. Le kilométrage au volant d'une Hyundai i20 Coupe qu'il ne connaissait pas a donc été limité, en plus de la nécessité de découvrir un nouvel environnement après avoir quitté Citroën.

Sur le plan comptable, Loeb estime que "la mission pour laquelle Hyundai nous a pris a été remplie". Pour autant, celui qui participera cette année à un total de six manches du WRC est loin d'être satisfait. Il confie même une certaine déception par rapport à l'attaque qu'il a pu fournir au volant, sans jamais pour autant suivre le rythme du trio infernal Ogier-Neuville-Tänak.

"Dans la voiture, avec Daniel [Elena], nous avons donné de notre personne !" raconte-t-il sur son site officiel. "On a vraiment attaqué fort à plusieurs moments et pour être franc, je suis un peu déçu de nos performances. Notamment lors de la dernière étape, sur le sec et lorsqu’on avait tous les mêmes pneus. Dans la voiture, en passant la ligne, on se disait avec Danos, 'là ça devrait faire un temps'… et puis, non."

Lire aussi:

"On va donc devoir analyser avec l’équipe ce qui n’a pas été. Le manque de roulage, à mon avis, n’excuse pas les temps moyens du dimanche notamment. Ce qui est intéressant avec Hyundai est qu’ils ont tout de suite été à notre écoute et je sais déjà que des réunions de travail vont nous permettre d’analyser et de travailler dans le bon sens pour le futur."

Les pneus, une autre histoire !

Sébastien Loeb, Hyundai Motorsport

Outre la découverte de sa monture, Loeb a dû composer avec un parcours qui lui était "à 90%" inconnu, ainsi qu'avec l'évolution d'une discipline avec laquelle il avait pris ses distances ces dernières années. L'approche et la stratégie sur le plan des pneumatiques a ainsi joué un rôle déterminant.

"L’état de la route changeait constamment entre la glace, la neige, le sec, l’humide", souligne Loeb. "À mon époque – ça fait un peu vieux de dire ça ! – on ne faisait pas des choix de pneus aussi… étranges ! Trois clous, trois slicks … Je me rappelle que sur un Monte-Carlo, on sacrifiait des parties pour attaquer fort dans d’autres. Aujourd’hui, ce n’est qu’une histoire de compromis, la 'caisse' n’est jamais droite mais au final, c’est payant en performance sur une boucle."

"Nous en avons fait les frais en faisant des choix plus ‘classiques’ en début de rallye avant de se résigner sur la fin à faire comme 'les jeunes' ! Je ne dis pas ça pour me plaindre, absolument pas, je constate juste que les choses ont changé, évolué et c’est tant mieux. À nous, avec Daniel, de nous adapter !"

Lire aussi :

Après un mois de janvier particulièrement chargé, Sébastien Loeb a donc d'ores et déjà pris la direction de la Suède pour y préparer la prochaine manche à laquelle il participera. Les conditions y seront totalement différentes du Monte-Carlo, mais la mission identique.

"J’ai hâte de découvrir la voiture sur cette surface", lâche-t-il. "Je n’y ai pas mis les roues depuis six ans, cela ne s’annonce pas simple sur le papier. Mais comme au Monte-Carlo, notre objectif sera de ramener des points à Hyundai Motorsport et de prendre du plaisir. Ce rallye peut être le plus beau de la saison si les conditions sont bonnes : des murs de neige, de la glace au sol, du soleil et -15°C ! Par contre, ça peut vite devenir l’enfer sans mur de neige, avec de la neige fraîche au sol ou de la terre et un temps gris."

Rendez-vous est pris pour le week-end du 17 février !

Article suivant
Loeb et Elena indemnes après un gros accident en Suède

Article précédent

Loeb et Elena indemnes après un gros accident en Suède

Article suivant

Olivier Courtois : "Une belle expérience"

Olivier Courtois : "Une belle expérience"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Sébastien Loeb , Daniel Elena
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news