Loeb : "Je ne cours pas contre Ogier"

Sébastien Loeb a rappelé à Motorsport.com avant le Rallye du Mexique, lequel a débuté dans la nuit de jeudi à vendredi, qu'il était de retour en WRC avant tout pour "le sentiment incroyable d'être dans une voiture de rallye".

Loeb : "Je ne cours pas contre Ogier"
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team, Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team, Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team

Outre le rendez-vous nord-américain de ce week-end, le nonuple Champion du monde des Rallyes et son copilote Daniel Elena seront cette année au départ du Tour de Corse, dans trois semaines, puis du Rallye de Catalogne à l'automne. Soit trois rendez-vous du championnat sur lesquels ils ont accumulé un total de... 18 victoires durant leur carrière, dont sept rien qu'en terre mexicaine.

Cinq ans après avoir cessé de courir à plein temps dans la discipline, et trois après sa dernière participation au Monte-Carlo, Loeb se paye donc le luxe d'un retour assez inattendu qu'aucun autre champion n'aurait sans doute eu l'opportunité de faire – qui plus est en prenant la place d'un pilote, en l'occurrence Craig Breen, possédant sans doute davantage de chances de victoire que lui...

"Je suis content d'être ici. Le Mexique est la première des trois courses que je ferai cette année, c'est un rallye que j'apprécie et où j'ai de bons souvenirs", a déclaré Sébastien Loeb à Motorsport.com.

Mais pourquoi ce choix, à quelques semaines de la reprise du World RX dont son principal employeur aujourd'hui, Peugeot, fait désormais sa priorité en compétition avec des moyens accrus, et alors que la première séance de tests officiels s'est déroulée cette semaine à Lohéac ?

"Pour le feeling, pour le sentiment d'être dans une voiture de rallye", a répondu l'intéressé sans détour. "Depuis que je me suis retiré des rallyes, j'ai fait différentes choses comme le Dakar, du rallycross, mais le sentiment d'être en spéciale dans une voiture de rallye est quelque chose d'incroyable."

Des pilotes et des voitures très rapides

Concernant ses objectifs, celui autour de qui s'est concentrée une grande partie de l'attention depuis le début de la semaine a rappelé qu'il ne s'en fixait pas de précis, et encore moins par rapport à son ancien rival de chez Citroën aujourd'hui cinq fois titré...

"Je ne cours pas contre Ogier, je cours d'abord contre moi-même", a-t-il insisté. "Six années se sont écoulées depuis ma retraite du WRC [un peu plus de cinq, pour être précis, ndlr], donc ce sera compliqué. Il y a beaucoup de pilotes rapides en ce moment."

"Les voitures sont désormais plus rapides, avec plus de puissance, plus d'appui, elles vont très vite dans les virages, donc je dois m'y adapter, mais elles sont certainement très sympas à contrôler."

Avant de signer le neuvième temps d'un shakedown qu'il découvrait et lors duquel il lui a fallu ajuster sa position de conduite au début, puis le dixième dans la super spéciale en ville de Guanajuato (ES1), Loeb a toutefois précisé : "Je serais heureux si j'obtenais un bon résultat. Je suis impatient de voir où en sont les autres, de voir où j'en suis, et de savoir ce que je peux faire."

La première vraie spéciale aura lieu vendredi à partir de 17h21, heure de Paris. Comme le reste de la première étape et la suite du rallye, elle sera à suivre en direct commenté sur Motorsport.com.

Propos recueillis par Luis Ramírez

partages
commentaires
ES1 - Neuville remporte la bataille de rues
Article précédent

ES1 - Neuville remporte la bataille de rues

Article suivant

ES2 à 5 - Sordo en forme, Loeb dans le bon rythme

ES2 à 5 - Sordo en forme, Loeb dans le bon rythme
Charger les commentaires