Loeb : La méconnaissance des routes en Corse sera "un désavantage"

partages
commentaires
Loeb : La méconnaissance des routes en Corse sera
Par : David Evans
Traduit par: Fabien Gaillard
31 mars 2018 à 10:08

Sébastien Loeb a déclaré que sa préparation pour le Tour de Corse du WRC avait été plus simple que pour le Rallye du Mexique, qui a eu lieu plus tôt ce mois-ci même s'il redoute son manque de connaissance des routes de l'épreuve.

Sébastien Loeb, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team
Sébastien Loeb , Daniel Elena, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team

Le nonuple Champion du WRC a pris part à son premier rallye dans la discipline depuis trois ans au Mexique, et a mené l’épreuve – sa première sur gravier depuis cinq ans – jusqu’à ce qu’une crevaison mette fin à sa dynamique et le renvoie en cinquième place finale.

Loeb a réalisé un test de deux jours avec la Citroën C3 WRC en Corse la semaine passée et déclaré que l’acclimatation à la spécification pour asphalte de la voiture avait été plus simple que sa préparation sur gravier.

Cependant, il a couru pour la dernière fois en Corse en 2008 et a admis que son manque de connaissance de la route – il avait roulé sur 70% du parcours au Mexique – pourrait être quelque chose de difficile.

"Il est difficile de dire ce qui est possible", a-t-il déclaré pour Motorsport.com. "Sur asphalte, j’ai toujours été compétitif et j’espère que ça sera le cas quand nous viendrons ici pour le rallye. Mais d’un autre côté, la Corse c’est totalement nouveau pour moi cette année. Je vais devoir découvrir chaque étape et ça va être un désavantage. C’est difficile de savoir exactement, mais j’espère être dans la lutte."

L’arrivée de Loeb pour ce test a été retardée par des engagements en France, ce qui veut dire qu’il n’a pu faire qu’une journée et demie de roulage. "Le test était OK", a déclaré le Français, qui a gagné en Corse à quatre reprises de 2005 à 2008. "Ça s’est bien passé."

"Le ressenti avec la voiture était assez bon, ça a aidé de piloter la voiture au Mexique, même si c’était sur gravier ; j’étais un peu plus habitué à la voiture que lors du premier test sur gravier. C’est en fait plus simple [de s’habituer à la voiture sur asphalte] parce que j’en avais un peu plus l'habitude."

"Il y avait un peu de compréhension pour moi, nous allons essayer de travailler sur cela, mais sinon le ressenti était OK. Après le premier run, j’ai immédiatement commencé à travailler sur un meilleur réglage pour moi et après le troisième ou quatrième run, la sensation était assez bonne et nous avons essayé de faire de petits ajustements."

"Je n’ai pas besoin de faire de gros changements sur la voiture. J’ai trouvé les réglages assez rapidement, mais ensuite j’ai essayé d’autres set-ups pour vérifier les différents ressentis avec la voiture et essayer de préparer différentes conditions."

L’arrivée tardive de Loeb a offert à Kris Meeke une matinée supplémentaire de roulage avant de céder la C3 à son équipier, et le Français a déclaré que travailler avec le Nord-Irlandais simplifiait la recherche des réglages.

"Mes paramètres pour la voiture sont proches de ceux de Kris. Le différentiel est le même, mais je suis un peu différent au niveau de la barre anti-roulis et des amortisseurs ; le reste est assez similaire."

La Corse est le second des trois rallyes prévus pour Loeb cette saison, son troisième départ étant programmé en Espagne en octobre.

Prochain article WRC
Evans fera équipe avec Phil Mills en Corse

Previous article

Evans fera équipe avec Phil Mills en Corse

Next article

La technologie de la NASCAR au service de Ford chez M-Sport

La technologie de la NASCAR au service de Ford chez M-Sport

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT
Auteur David Evans
Type d'article Actualités