Loeb : "La vitesse est impressionnante dans les virages rapides"

partages
commentaires
Loeb :
Par :
9 août 2017 à 11:35

En prenant le volant de la Citroën C3 WRC, mardi près de Strasbourg, le pilote le plus titré en Championnat du monde a pu apprécier le niveau des voitures de la nouvelle génération – mais assure que rien d'autre n'est prévu pour l'instant.

Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Citroën
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Citroen C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën C3 WRC
Daniel Elena, Citroën

Sébastien Loeb et Daniel Elena ont effectué une journée quasiment complète de roulage, du côté du Donon dans le Bas-Rhin, avec la voiture utilisée depuis le début de la saison en cours par leur ancienne équipe. C'était la première fois que l'Alsacien pilotait une World Rally Car de la nouvelle génération. La route, très humide en début de matinée, s'est par la suite asséchée et a permis de balayer un certain nombre de réglages jusqu'en milieu d'après-midi.

"Cela a été difficile de trouver le feeling en conditions humides le matin. Il pleuvait beaucoup et les pneus étaient vraiment durs pour ces conditions", a expliqué l'actuel pilote d'une autre marque du groupe, Peugeot, en rallye-raid et Championnat du monde de Rallycross, au site officiel du WRC. "La voiture est plus nerveuse qu'une ancienne WRC, donc c'était assez compliqué, mais en fin de journée, le feeling sur le sec était très bon."

Ces conditions allant en s'améliorant au fil de la journée ont permis au pilote d'essais d'un jour – pour l'instant au moins – de se faire une idée plus précise du comportement de ces nouvelles voitures.

"Le premier sentiment a été que c'était un peu comme une voiture de circuit sur une spéciale de rallye. Quand c'est pleinement sec, c'est rapide et efficace, mais dans des conditions piégeuses, ce serait bien d'améliorer un peu la maniabilité et de la rendre plus facile à piloter", a poursuivi Loeb.

"Le feeling sur l'asphalte sec à la fin était [que c'était] vraiment rapide. C'était impressionnant combien ça va vite dans les virages rapides, par rapport à une ancienne World Rally Car. Je n'ai pas beaucoup de voitures avec lesquelles comparer, mais pas rapport aux anciennes WRC, tout est un petit peu mieux."

"Aucun plan pour l'avenir"

En présence du directeur de Citroën Racing, Yves Matton, qui avait déclaré la semaine dernière ne pas écarter complètement l'idée d'un retour de Loeb en 2018, le pilote a précisé que rien d'autre n'était prévu pour l'instant – même si une autre séance d'essais, sur la terre cette fois, ferait sans doute sens.

"L'intention était juste de venir ici pour tester la voiture",  a-t-il assuré. "Pour moi, c'était une bonne opportunité de découvrir les nouvelles WRC, et pour Citroën, c'était une opportunité d'avoir mes commentaires sur la voiture, avec mon expérience du rallye en général. Pour l'instant, nous n'avons aucun plan concernant l'avenir."

Article suivant
Hyundai impuissant face à son manque de rythme

Article précédent

Hyundai impuissant face à son manque de rythme

Article suivant

Citroën veut faire rouler Loeb également sur la terre

Citroën veut faire rouler Loeb également sur la terre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Test Citroën avec Sébastien Loeb
Pilotes Sébastien Loeb
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin
Be first to get
breaking news