M-Sport dévoile le prototype Puma Rally1 WRC pour 2022

M-Sport et Ford sont les premiers à lever le voile sur leur monture pour la nouvelle ère du WRC en 2022. Exit la Fiesta, place à la Puma !

1/5

Photo de: M-Sport

2/5

Photo de: M-Sport

3/5

Photo de: M-Sport

4/5

Photo de: M-Sport

5/5

Photo de: M-Sport

L'équipe M-Sport a choisi de profiter du Festival of Speed de Goodwood, qui se tient cette semaine, pour dévoiler les premières images de sa monture pour la saison prochaine. La Ford Puma Rally1 répond à la future réglementation hybride du WRC pour 2022 et son prototype brise la glace ce jeudi avec une première apparition publique. 

Équipe indépendante qui exploite les intérêts de Ford en Championnat du monde des Rallyes, M-Sport délaisse donc le modèle Fiesta puisque la marque à l'ovale a donc choisi de s'appuyer sur son SUV compact Puma. La motorisation de cette nouvelle auto couple le moteur turbo EcoBoost 1,6 litre au moteur électrique de 100 kW et sa batterie que chaque constructeur devra utiliser l'an prochain en WRC.

Lire aussi :

Ce prototype roulera ce week-end à Goodwood aux mains d'Adrien Fourmaux et Matthew Wilson, avant d'être utilisé comme châssis de développement afin de poursuivre les préparatifs pour la saison 2022. 

"Ford est engagé à 100% pour un futur électrique, et la compétition est à l'origine de nombreuses innovations qui apparaissent sur nos voitures de série aujourd'hui", souligne Mark Rushbrook, directeur de Ford Performance. "La Ford Puma Rally1 de M-Sport sera le test ultime de la puissance hybride et démontrera que cette technologie peut apporter des performances remarquables." 

En 2022, la nouvelle réglementation du WRC permettra aux concurrents d'utiliser l'énergie électrique pour traverser les villes et rejoindre le parc d'assistance entre les spéciales. Le fonctionnement hybride de la Puma Rally1 reprend celui du modèle de route, avec une énergie récupérée au freinage pour être ensuite stockée dans une batterie puis utilisée via le moteur électrique. 

"La nouvelle ère de ces voitures est l'une des plus grandes avancées technologiques du WRC à ce jour", explique Malcolm Wilson, patron de M-Sport. "L'introduction de l'hybride signifie que les voitures seront plus puissantes que jamais, tout en reflétant directement les groupes propulseurs de leurs homologues sur route. Le passage à la Puma est très enthousiasmant car ce nom a déjà une histoire en rallye. La voiture est fantastique et j'ai hâte de la voir au départ du Monte-Carlo début 2022."

partages
commentaires
M-Sport prêt à réduire durablement son staff sur les rallyes

Article précédent

M-Sport prêt à réduire durablement son staff sur les rallyes

Article suivant

Breen plutôt que Sordo chez Hyundai au Rallye d'Ypres

Breen plutôt que Sordo chez Hyundai au Rallye d'Ypres
Charger les commentaires