Matinée idéale pour Ogier, nouveau leader du Rallye Monte-Carlo

Repoussé à plus de 16" du leader au terme de la première étape, Sébastien Ogier a inversé la tendance en signant tous les meilleurs temps dans la boucle matinale de la deuxième journée.

Matinée idéale pour Ogier, nouveau leader du Rallye Monte-Carlo

La plus longue journée (104,70 km) du Rallye Monte-Carlo 2021 a mis le cap sur le sud-ouest de Gap avec, cette fois, cinq spéciales au programme tracées entre la Drôme et les Hautes-Alpes. Après une première étape disputée en milieu d'après-midi afin de respecter les mesures sanitaires, les 76 concurrents (trois abandons définitifs ce jeudi dont Teemu Suninen) n'ont pas échappé à la nuit avec un début de journée programmé dès 6h10 entre Aspremont et La Bâtie-des-Fonts.

Ralenti par des problèmes de freins et une pédale récalcitrante jeudi après-midi, Sébastien Ogier a remis les pendules à l'heure dans les trois spéciales disputées ce vendredi matin. En signant tous les meilleurs temps, le septuple Champion du monde a creusé une marge conséquente face à ses adversaires qui ont tous souffert. Toujours en manque de feeling, Elfyn Evans a finalement bien limité les dégâts en se maintenant à 11"3 de son coéquipier.

Leader incontesté au terme de la première journée, Ott Tänak a connu une matinée délicate. Prudent dans les sections glacées de l'ES3, l'Estonien a vu ensuite le moteur de sa Hyundai I20 Coupe WRC perdre de la puissance dans plusieurs épingles. Suite aux soucis rencontrés par le pilote Hyundai, Kalle Rovanperä a pris la tête après la troisième spéciale. Pénalisé de dix secondes dans la suivante pour un pointage en avance, le Finlandais est finalement rentré dans le rang en cette fin de boucle à cause notamment d'une route très dégradée par ses adversaires partis avant lui.

Lire aussi:

Dans les rangs de Hyundai Motorsport, la matinée a même été désastreuse pour Thierry Neuville et Dani Sordo. Partis avec le même choix de pneus (trois P-Zero Super Soft et trois Sottozero cloutés), les deux coéquipiers sont passés à côté de leur sujet. Le Belge s'est d'ailleurs offert une belle chaleur dans l'ES5 en partant en tête-à-queue. À sa décharge, il s'est justifié au micro de WRC+ en expliquant que ses ouvreurs avaient été victimes d'un accident de la circulation ce matin, le privant ainsi des précieuses corrections de notes toujours cruciales dans ces conditions changeantes. Relégué désormais à plus d'une minute du leader, le quintuple vice-champion du monde a quand même fait mieux que l'Espagnol, crédité quant à lui d'un retard supérieur à deux minutes.

Cette après-midi, deux secteurs chronométrés seront au programme avec la même boucle amputée de son second passage dans Montauban-sur-l'Ouvèze - Villebois-les-Pins, pour permettre à tous les équipages, encore en course, de respecter le couvre-feu de 18h.

Scratchs de la matinée

ES3 : France S.Ogier

ES4 : France S.Ogier

ES5 : France S.Ogier

Monaco Rallye Monte Carlo - Classement après l'ES5

partages
commentaires
Ott Tänak : "Dans les Alpes, nous pouvons nous attendre à tout"

Article précédent

Ott Tänak : "Dans les Alpes, nous pouvons nous attendre à tout"

Article suivant

Evans profite de la crevaison d'Ogier pour passer en tête

Evans profite de la crevaison d'Ogier pour passer en tête
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Catégorie Étape 2
Auteur Arnaud Guygrand