Meeke : "On gagne ensemble, on perd ensemble"

partages
commentaires
Meeke :
Par : Jean-Philippe Vennin
8 avr. 2018 à 07:06

Le pilote Citroën est revenu sur sa sortie de route de la dernière spéciale du samedi, qui lui a probablement coûté un podium sur le Tour de Corse – lequel aurait été son deuxième consécutif cette saison.

Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Bryan Bouffier, Xavier Panseri, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC

Kris Meeke est parti à la faute – une fois de puis, diront les mauvais esprits – dans la spéciale de Novella (ES10) qui ne lui réussit décidément pas beaucoup. En effet, il y avait déjà été victime d'une accident dans le passé, et c'est à l'arrivée de celle-ci qu'il avait abandonné en 2017 avec un problème de moteur, le samedi en milieu de journée, alors qu'il avait dominé le rallye jusque-là.

Au volant de sa Citroën C3 WRC, le Britannique venait de revenir à égalité pour la deuxième place du classement général avec Thierry Neuville, qui lui avait dérobée celle-ci plus tôt dans le rallye.

Sauf que cette fois, Meeke n'est pas parti à la faute tout seul. Après que Pierre Budar, le directeur de Citroën Racing, a évoqué dans un premier temps l'idée que son pilote avait mal entendu une note, ce dernier a précisé, de retour à l'assistance de Bastia, que son copilote Paul Nagle s'était un peu pris les pieds dans le tapis.

"On se battait à la seconde et on attaquait fort, or malheureusement il s’est passé quelque chose qui ne s’était encore jamais produit entre Paul et moi", a expliqué Meeke. "Il s’est un peu mélangé dans les notes, mais c’est le rallye. Je le répète, c’est la toute première fois que cela arrive, nous avons déjà effectué ensemble plusieurs sorties de route où c’était moi le responsable, et pas lui. On gagne ensemble, on perd ensemble, et je suis convaincu que nous allons vite rebondir."

Fini pour Latvala et Bouffier

Après Sébastien Loeb et Daniel Elena dès l'ES2, vendredi, les deux équipages Citroën y seront donc allés chacun de son excursion en dehors de la route ce week-end. Dans leur malheur, Meeke et Nagle auront, comme leurs équipiers hier, la consolation de repartir en Rally2 pour la troisième et dernière étape après une belle séance de réparation de la part de leurs mécaniciens.

Cela ne sera pas le cas, en revanche, de Bryan Bouffier, dont la Ford M-Sport a rencontré un problème mécanique samedi après-midi, ni de Jari-Matti Latvala, sa Toyota ayant été trop endommagée dans un choc contre un arbre.

La première des deux dernières spéciales du rallye, qui est aussi la plus longue avec ses 55,17 km, débutera à 9h23 et sera à suivre en direct sur Motorsport.com.

Prochain article WRC
ES11 - Tänak prend une option sur la deuxième place

Previous article

ES11 - Tänak prend une option sur la deuxième place

Next article

ES10 - Ogier net leader, ça bouge fort derrière...

ES10 - Ogier net leader, ça bouge fort derrière...

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Kris Meeke
Équipes Citroën Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions