Meeke : La performance d'Evans n'est pas due à ses pneus

partages
commentaires
Meeke : La performance d'Evans n'est pas due à ses pneus
Par : Jean-Philippe Vennin
4 mai 2017 à 18:00

Kris Meeke se dit impressionné par la démonstration du pilote M-Sport durant la première étape du Rallye d'Argentine, et réfute l'argument selon lequel la domination de celui-ci aurait été due aux pneus DMACK face aux Michelin.

Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Le vainqueur Thierry Neuville, Hyundai Motorsport, le deuxième Elfyn Evans, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Kris Meeke, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Elfyn Evans a mené le Rallye d'Argentine de la seconde spéciale jusqu'au départ de la dernière et s'est finalement incliné pour sept dixièmes de seconde face à Thierry Neuville et sa Hyundai. Mais avant de connaître divers petits ennuis et de commettre quelques petites erreurs samedi et dimanche, le pilote Gallois a réalisé une démonstration de force le premier jour, signant six meilleurs temps (dont un ex æquo) en sept spéciales sur terre.

Outre une position de départ avantageuse sur ce type de revêtement, les pneus DMACK équipant la Ford Fiesta #3, alors que toutes les autres WRC officielles sont chaussées de Michelin, ont aussi pu représenter un avantage, comme l'a reconnu l'intéressé lui-même qui s'est félicité de la bonne tenue des nouveaux mediums fabriqués par le petit manufacturier britannique. Celui-ci se fait presque une spécialité d'être compétitif dans des circonstances données puisqu'en 2016, Ott Tänak, qui pilotait alors la Fiesta DMACK, ne s'était incliné qu'à cause d'une... crevaison dans l'avant-dernière spéciale en Pologne et s'était encore montré rapide, certes dans une moindre mesure, en Grande-Bretagne.

Les spéciales dans lesquelles ont passait le vendredi sont parmi les plus effrayantes de tout le championnat.

Kris Meeke

Kris Meeke, admiratif après la performance de son compatriote britannique le week-end dernier, balaie pourtant cet argument des pneus d'un revers de manche.

"Ce qu'a fait Elfyn est incroyable", estime le pilote Citroën, s'adressant à Motorsport.com. "Je ne veux pas que quiconque parle des pneus, car ces spéciales dans lesquelles on passait le vendredi sont parmi les plus effrayantes de tout le Championnat du monde. Elles sont rapides et étroites, c'est du pur courage. Que vous ayez du grip ou pas, vous devez rester sur la route et il y a été au top-niveau."

Meeke admet qu'il peut voir une comparaison directe envers la démonstration d'Evans et sa propre première victoire en WRC dans ce même rallye, il y a deux ans.

"Il ne fait aucun doute pour moi qu'Elfyn est au niveau maintenant", ajoute-t-il en effet. "Ce n'est pas différent de quand j'ai signé ma première victoire en Argentine en 2015. Je me souviens d'avoir entamé la spéciale d'Ascochinga et d'avoir eu le déclic, que j'étais capable de faire des temps. On peut avoir qu'il a eu le déclic lui aussi. Mener et dominer un rallye comme il l'a fait, cette performance mérite une victoire. Cela aurait été bien pour lui d'imprimer sa marque cette fois-ci, mais ça n'a pas vraiment d'importance. Il a montré ce qu'il sait faire et de quoi il est capable."

Propos recueillis par David Evans

Prochain article WRC
Timo Mäkinen, premier des Finlandais Volants, n'est plus

Previous article

Timo Mäkinen, premier des Finlandais Volants, n'est plus

Next article

Mikkelsen au Portugal, mais pas comme il voudrait

Mikkelsen au Portugal, mais pas comme il voudrait

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Argentine
Pilotes Kris Meeke , Elfyn Evans
Équipes M-Sport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions