ES12 à 17 - Meeke prend une option sur la victoire

partages
commentaires
ES12 à 17 - Meeke prend une option sur la victoire
Par : Jean-Philippe Vennin
12 mars 2017 à 04:06

Le pilote britannique est bien parti pour offrir une première victoire à la Citroën C3 WRC, son principal rival, Sébastien Ogier, ayant perdu encore un peu plus de temps dans un tête-à-queue samedi après-midi.

Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupe WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Juho Hänninen, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupe WRC
Elfyn Evans, Daniel Barritt, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Elfyn Evans, M-Sport
Pontus Tidemand, Jonas Andersson, Skoda Fabia R5
Éric Camilli, Benjamin Veillas, Ford Fiesta R5, M-Sport

Kris Meeke abordera la dernière étape du rallye, qui est aussi la plus courte et de loin, avec 30"9 d'avance sur Sébastien Ogier qui a remporté la dernière des trois super spéciales concluant la journée. Si le pilote Citroën comptait déjà 21"3 d'avance sur celui de M-Sport au départ du second passage dans de Layas de Oro (ES13 - 38,31 km), la deuxième spéciale de l'après-midi, c'est bien dans celle-ci que le sort du rallye a peut-être été scellé.

Devant gérer différemment ses pneus après avoir disposé d'un de moins sur son allocation, conséquence d'une crevaison lors du shakedown de mercredi, Meeke s'y est en effet retrouvé avec des durs à l'avant et des tendres à l'arrière, et a réalisé le meilleur chrono. De son côté, Ogier, qui venait de lui reprendre 2"2 dans Media Luna (ES12 - 27,43 km) en signant le scratch devant lui, est parti en tête-à-queue dans une épingle lente et a perdu au bas mot une bonne dizaine de secondes, terminant la spéciale au quatrième rang à 18"2 du leader.

"Je savais que ce serait une boucle décisive", a déclaré Meeke à l'arrivée de l'ES13. "À un moment, j'allais devoir prendre des pneus durs. Un bon temps, mais le chemin est encore long."

"[C'est] un week-end parfait pour l'instant", a-t-il ajouté à l'arrivée de la courte spéciale d'El Brinco qui suivait (ES14 - 10,09 km), dans laquelle il a réalisé le quatrième temps et rendu 1"6 à son rival (deuxième pour sa part).

Ogier, auteur d'une performance impressionnante vendredi en ayant occupé la deuxième place toute la journée alors qu'il s'élançait de la même position sur la route, a donc commis sa troisième petite erreur de la saison après celles du Monte-Carlo et de la Suède, mais est toujours bien présent et bien parti pour reprendre la tête du championnat.

"On a fait ce qu'on a pu aujourd'hui mais Kris était trop rapide et on ne pouvait rivaliser", disait le quadruple Champion du monde à l'arrivée de l'ES14. "Si je finis ce rallye à la deuxième place, cela restera très positif."

Thierry Neuville reste un solide troisième, estimant qu'il n'aurait pu faire mieux avec un choix de pneus privilégiant les tendres du fait que, comme d'autres, il attendait la pluie pour cette boucle de l'après-midi. Une pluie qui, comme l'a souligné un Jari-Matti Latvala dans le même cas, "n'est jamais venue". Ou plutôt si, mais seulement pour les deux super spéciales sur l'Autodrómo de León.

Pénalités annulées pour Sordo

Meilleur temps lors du second passage dans El Brinco (ES14), dernière spéciale sur terre du jour, Ott Tänak a conservé la quatrième place dont il s'était emparé le matin aux dépens de Juho Hänninen. Celui-ci, malade aujourd'hui, avait été dépassé dans la foulée par Hayden Paddon, qui s'est étonné que ses chronos ne soient pas meilleurs cet après-midi, et l'a été dans la dernière super spéciale du jour par son équipier Latvala qui le devance de trois petits dixièmes.

Huitième, Dani Sordo a réintégré le top dix quand est tombée, en pleine ES12, l'information selon laquelle ses deux pénalités de cinq minutes cumulées, qui lui avaient été infligées après les deux super spéciales de vendredi soir, étaient annulées. L'Espagnol s'est finalement vu attribuer un temps forfaitaire dans la première des deux (ES7), qu'il n'avait pu terminer en raison d'un souci technique, et a conservé son chrono très lent de la seconde. Il est ainsi loin de la troisième place qu'il occupait avant lesdites super spéciales, mais son retard a été réduit de moitié.

Tidemand et Camilli, quel duel !

Elfyn Evans (meilleur temps dans les deux super spéciales de l'Autodrómo de León en fin d'étape, étant passé juste avant la pluie), que la "réintégration" de Sordo avait eu pour effet de sortir du top dix, l'a retrouvé dès le secteur chrono suivant (ES13) en passant devant les duellistes du WRC2, Éric Camilli et Pontus Tidemand.

La lutte a encore fait rage tout l'après-midi entre ces deux-là, le Français voyant revenir son rival à 0"8 après l'ES13 avant de reprendre un peu d'air. Oh, pas beaucoup : 2"7 après l'ES14, puis le pilote Skoda lui est repassé devant lors des super spéciales de fin de journée et le précède de deux secondes.

Dimanche, la courte dernière étape ne comprendra que 54 kilomètres contre le chronomètre, répartis en deux spéciales à partir de 17h43 puis 19h18 (Power Stage), heure de Paris. Elle verra le retour en Rally 2 de Stéphane Lefebvre, éliminé par une petite sortie de route samedi matin sur la seconde C3 WRC, et sera bien sûr à suivre en direct commenté sur Motorsport.com.

Classement après ES17/19

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart & 

intervalle

1

 Kris Meeke

 Paul nagle

 Citroën

RC1  2h47'33"3
2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

 Ford 

RC1 

30"9

30"9

3

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

 Hyundai 

RC1

1'10"5

39"6

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

 Ford RC1 

2'12"6

1'02"1

5

 Hayden Paddon

 John Kennard

 Hyundai  RC1

3'25"5

1'12"9

5

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

 Toyota RC1

4'32"6

1'07"1

6

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

 Toyota  RC1 

4'32"9

0"3

8

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai RC1

5'16"1

43"2 

9

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

 Ford RC1 

8'22"1

3'06"0

10

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

 Skoda  RC2

9'26"4

1'04"3

Prochain article WRC
Meeke est "fier d'avoir été plus rapide" qu'Ogier

Previous article

Meeke est "fier d'avoir été plus rapide" qu'Ogier

Next article

ES9 à 11 - Meeke augmente légèrement son avance

ES9 à 11 - Meeke augmente légèrement son avance

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Kris Meeke , Sébastien Ogier , Hayden Paddon , Thierry Neuville , Ott Tänak
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Rapport d'étape