Meeke présente ses excuses à l'équipe Citroën

partages
commentaires
Meeke présente ses excuses à l'équipe Citroën
Par :
Co-auteur: Matt Beer
11 mars 2019 à 09:57

Kris Meeke a présenté ses excuses, dimanche après-midi au Mexique, à l'équipe Citroën que le pilote Toyota avait accusée, la veille, d'avoir eu une influence sur la neutralisation d'une spéciale.

Meeke a brièvement pris la tête du rallye, samedi matin, Sébastien Ogier ayant ralenti en raison d'une crevaison. Mais la perte de temps du pilote Citroën a été minimisée car la spéciale a fait l'objet d'une interruption au drapeau rouge, point de départ de la polémique. La voiture d'Esapekka Lappi, son équipier chez Citroën, était en effet dans une position que la direction de course a jugée dangereuse.

Ogier s'est ainsi vu attribuer un temps forfaitaire dont il a cependant lui-même estimé qu'il lui avait peut-être fait perdre, en réalité, quelques secondes de plus que s'il avait terminé la spéciale sans lever le pied après avoir reçu l'information que celle-ci était neutralisée. 

Lire aussi :

Le problème, selon Meeke, a été que les deux voitures évoluant entre les Citroën sur la route soient passées sans encombre au niveau de celle de Lappi, qui ne bloquait qu'une partie du passage. De plus, Ogier était le dernier concurrent WRC en lice pour la victoire à s'être élancé. Jari-Matti Latvala, parti après lui dans la spéciale, était en effet reparti en Rally2 le matin avec d'importantes pénalités.

Le directeur de Citroën Racing, Pierre Budar, et l'organisation du rallye ont formellement démenti ces accusations et l'affaire en est restée là, jusqu'aux excuses présentés par Meeke le dimanche.

"Je veux sincèrement m'excuser du fond du cœur auprès de tout le monde dans l'équipe Citroën", a déclaré Meeke dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux après l'arrivée du rallye. "J'ai fait quelques commentaires négatifs, je n'aurais pas dû utiliser les mots de 'sales tactiques'."

"Dans le feu de l'action, quand c'est comme ça, avec tant de coïncidences à la fois, il est difficile d'imaginer ce qui est arrivé. Mais je m'excuse sincèrement."

À noter que Meeke, finalement cinquième après avoir rencontré plusieurs problèmes, n'a pas été le seul à dénoncer une manipulation par Citroën qui aurait mis la pression sur la direction de course afin que la spéciale soit annulée. Thierry Neuville s'en est notamment fait l'écho lui aussi.

Article suivant
Ogier : "Le Mexique a toujours été spécial pour moi"

Article précédent

Ogier : "Le Mexique a toujours été spécial pour moi"

Article suivant

Neuville s'interroge sur le niveau de performance de sa voiture

Neuville s'interroge sur le niveau de performance de sa voiture
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Sébastien Ogier , Kris Meeke , Esapekka Lappi
Équipes Toyota Racing , Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin
Be first to get
breaking news