Meeke signe une des victoires les plus folles de l'Histoire !

partages
commentaires
Meeke signe une des victoires les plus folles de l'Histoire !
Par : Jean-Philippe Vennin
12 mars 2017 à 19:57

Kris Meeke a remporté la première victoire de la Citroën C3 WRC après avoir occupé la tête depuis la première spéciale de vendredi matin, mais en étant sorti de la route à un peu plus d'un kilomètre de l'arrivée...

Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Kris Meeke, Citroën World Rally Team, Sébastien Ogier, M-Sport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Pontus Tidemand, Jonas Andersson, Skoda Fabia R5, Skoda Motorsport
Éric Camilli, Benjamin Veillas, Ford Fiesta R5, M-Sport

"Je suis un gars très, très chanceux", a réagi un Kris Meeke penaud et secoué, mais vainqueur, à l'arrivée de la Power Stage (ES19) qui concluait le Rallye du Mexique, ce dimanche. "Ce n'est pas la meilleure façon de finir le rallye, mais voilà..." Ou bien si ?

Le pilote Citroën est en effet sorti de la route en vue de l'arrivée de cette spéciale de Derramadero (21,94 km), dans laquelle il semblait pourtant avoir renoncé à engranger des points de bonus pour mieux assurer sa victoire finale. À la réception d'une petite bosse dans un virage à droite, la C3 WRC est partie au large, est sortie de la route pour aller se faufiler entre des voitures stationnées là, a fait demi-tour et est revenue sur le parcours de la spéciale pour... remporter le rallye avec 13"8 d'avance sur la Ford M-Sport de Sébastien Ogier.

Déjà leader du classement général avec une demi-minute d'avance avant cette troisième étape, composée de deux épreuves spéciales seulement pour un total de 54 kilomètres chronométrés, Meeke avait frappé un grand coup dans la première d'entre elles. En se montrant le plus rapide sur les 32,96 km de La Calera (ES18), et devançant de 6"3 son dauphin Sébastien Ogier – deuxième également de la spéciale –, il avait porté son avance à 37"2 sur le pilote M-Sport qui se réservait peut-être pour la Power Stage. Bien lui avait pris de creuser encore plus un écart déjà confortable...

C'est Thierry Neuville qui a remporté ladite Power Stage et les points de bonus qui vont avec, devant Ogier, Ott Tänak, Jari-Matti Latvala et Dani Sordo, tous encaissant de cinq à un point de bonus.

Pas de changement ce dimanche au classement général pour Neuville, Tänak et Hayden Paddon qui complètent le top 5 alors que Latvala, qui ne comptait que trois dixièmes de seconde d'avance samedi soir sur son équipier chez Toyota, Juho Hänninen (handicapé tout le week-end par un mauvais virus), a accru son avantage.

Dani Sordo, qui avait le rythme pour viser le podium avant un petit souci mécanique, comme l'a démontré toute la première étape de vendredi lors de laquelle il devançait son équipier Neuville, amène sa Hyundai à la huitième place devant Elfyn Evans (qui avait encaissé une pénalité de cinq minutes avant même le départ du rallye en raison d'un changement du moteur de sa Fiesta après le shakedown), et Pontus Tidemand qui remporte le WRC2 sur sa Skoda.

Camilli s'incline en WRC2

Tidemand, qui ne comptait que deux secondes d'avance sur Éric Camilli au départ de l'étape, a fait la différence dès l'ES18 en battant le Français de M-Sport (qui n'avait pas assez reconnu les deux spéciales du jour et avait choisi des réglages pluie alors que celle-ci est très peu tombée) de 22". Le pilote Skoda a ainsi remporté à l'issue de l'ES19 sa seconde victoire consécutive dans la catégorie – après celle obtenue chez lui, en Suède, le mois dernier – avec 42"7 d'avance sur celui de M-Sport.

Le dernier classé des pilotes d'une World Rally Car officielle est Stéphane Lefebvre, reparti dimanche en Rally 2 après son abandon de la veille et qui a signé le troisième temps dans l'avant-dernière spéciale. Il apporte quelques petits points de plus à Citroën, troisième marque différente à s'imposer en trois rallyes cette année !

Classement après ES17/19

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart & 

intervalle

1

 Kris Meeke

 Paul nagle

 Citroën

RC1  3h22'04"6
2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

 Ford 

RC1 

13"8

13"8

3

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

 Hyundai 

RC1

59"7

45"9

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

 Ford RC1 

2'18"3

1'18"6

5

 Hayden Paddon

 John Kennard

 Hyundai  RC1

3'32"9

1'14"6

5

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

 Toyota RC1

4'40"3

1'07"4

6

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

 Toyota  RC1 

5'06"2

25"9

8

 Dani Sordo

 Marc Marti

 Hyundai RC1

5'16"1

43"2 

9

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

 Ford RC1 

8'41"8

3'19"1

10

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

 Skoda  RC2

10'51"9

20'10"1

 

Prochain article WRC
Championnats - Ogier repasse en tête, M-Sport creuse l'écart

Previous article

Championnats - Ogier repasse en tête, M-Sport creuse l'écart

Next article

Meeke est "fier d'avoir été plus rapide" qu'Ogier

Meeke est "fier d'avoir été plus rapide" qu'Ogier