Mikkelsen fait encore un peu plus d'ombre à Latvala

En assurant le doublé pour Volkswagen derrière Sébastien Ogier alors que Jari-Matti Latvala a semblé retomber dans ses travers, le Norvégien s'est rendu encore un peu plus indispensable dès le premier rallye de la saison.

Mikkelsen fait encore un peu plus d'ombre à Latvala
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Podium : les deuxièmes, Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Podium : les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Motorsport, les deuxièmes, Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Motorsport et Francois-Xavier Demaison
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Podium : les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Motorsport, les deuxièmes, Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Motorsport, les troisièmes, Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen et Anders Jäger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Andreas Mikkelsen, Volkswagen Motorsport

Andreas Mikkelsen avait sérieusement fait de l'ombre à Jari-Matti Latvala en 2015, au point de le précéder un certain temps au classement du championnat puis de garder une chance mathématique de le devancer lors de la dernière manche en Grande-Bretagne. Le week-end dernier au Monte-Carlo, il a une nouvelle fois bien débuté la saison et assuré un podium pour... l'équipe B de Volkswagen Motorsport, avec une 2e place derrière Sébastien Ogier.

Mikkelsen, en effet, n'est pas nominé par son employeur pour marquer des points au championnat constructeurs. Or, le classement après-le Monte-Carlo montre l'importance d'avoir deux voitures dans les points. Nous n'en sommes qu'au tout début de la saison, et il faut donc encore attendre pour avoir une idée claire sur leur forme respective, mais le moment finira peut-être par arriver où, entre Latvala et lui, Volkswagen se devra de faire un choix.

Première réussie pour Jæger

Ce n'est sans doute pas ce que le pilote avait en tête, dimanche après-midi à Monaco. Après tout, il a la possibilité de signer de bons résultats sur la meilleure voiture de rallye du moment, et c'est sans doute tout ce qui compte pour lui. Ainsi que le bon travail fourni par son nouveau copilote.

"C'est un début de saison absolument fantastique. Deuxième au Monte-Carlo, cela a toujours quelque chose de spécial", s'est réjoui le Norvégien. "Cependant, c'était aussi mon premier rallye avec mon nouveau copilote, Anders Jæger - et se retrouver ensemble sur le podium est fantastique. Je savais qu'Anders avait du talent, mais il a fait un travail parfait tout le week-end, pour lequel je lui adresse tous mes compliments."

Jæger, qui a remplacé Ola Fløene après que celui-ci est parti rejoindre à l'intersaison Mads Østberg (lui-même "lâché" par Jonas Andersson), ne pouvait envisager de conditions plus difficile pour ses débuts dans le baquet de droite de la Polo R WRC n°9. Pour un baptême du feu, ce fut un baptême... de glace.

"C'était un Monte-Carlo typique, rendant ses débuts aussi difficiles qu'ils puissent l'être", a poursuivi Mikkelsen. "Les nombreux changements de météo et de conditions de route, passant de la glace et la neige à un asphalte sec, ont fait que nous avons dû apporter beaucoup de corrections à nos notes. Nous, pilotes, devions aussi être parfaitement éveillés en permanence."

"C'est grâce à mes espions de la glace, Bernt Kollevold et Timo Alanne [ses ouvreurs], que nous sommes sur le podium aujourd'hui. Sans oublier l'équipe entière, qui a encore réalisé un travail parfait. En résumé : une excellente journée pour nous."

S'il a sans doute marqué des points par rapport à Latvala dans la tête des responsables de l'équipe triple championne du monde, Mikkelsen doit avant tout penser à enchaîner les bons résultats. Le truc, avec Latvala, c'est que le bonhomme peut sembler au fond du trou un jour et enchaîner sur une performance de tout premier ordre le lendemain.

La saison sera longue. Le vainqueur du Rallye de Catalogne 2015 se doit d'empiler les bons résultats sans la pression de devoir "scorer" pour la marque de Wolfsbourg. Et ce dès la manche suédoise dans trois semaines, un rendez-vous à l'enjeu particulier pour les deux Nordiques.

partages
commentaires
Neuville - Ça fait du bien de retrouver le podium

Article précédent

Neuville - Ça fait du bien de retrouver le podium

Article suivant

Lefebvre - "Des changements d'adhérence tous les 300 mètres..."

Lefebvre - "Des changements d'adhérence tous les 300 mètres..."
Charger les commentaires