Mikkelsen avec Skoda en Corse, et plus si affinités

partages
commentaires
Mikkelsen avec Skoda en Corse, et plus si affinités
Par : David Evans
4 mars 2017 à 15:30

Dominateur en WRC2 sur une Skoda au Monte-Carlo, le vainqueur du dernier rallye de 2016, en Australie, pilotera encore une des Fabia R5 de l'équipe officielle du constructeur tchèque au Tour de Corse, début avril.

Seul des trois anciens pilotes Volkswagen à ne pas avoir retrouvé de volant après le retrait soudain de la marque allemande du WRC à la fin de la saison dernière, Andreas Mikkelsen a disputé et dominé la catégorie RC2 (réunissant les concurrents inscrits et non-inscrits au championnat WRC2) sur une Skoda lors du rendez-vous inaugural du championnat 2017, au Monte-Carlo. Absent en Suède où il avait longtemps espéré pouvoir piloter une WRC 2017, il sera de retour au volant d'une des Fabia R5 officielles lors de la prochaine manche européenne du calendrier, en Corse (6-9 avril).

Comme c'était déjà le cas pour le Monte-Carlo, Mikkelsen précise avoir répondu par l'affirmative à une proposition de l'équipe officielle Skoda pour courir sur l'île de Beauté.

"Je fais la Corse parce que Skoda me l'a demandé", explique le Norvégien à Motorsport.com. "Le Monte-Carlo est un classique et ils voulaient le remporter, et c'est pareil pour la Corse, alors c'est ce que j'essaierai de faire."

Même s'il n'a jamais été indiqué que Mikkelsen pourrait prétendre au titre WRC2, Skoda avait pris soin de désigner le Monte-Carlo comme une épreuve éligible pour lui afin d'inscrire des points au championnat, ce qui sera encore le cas pour la manche française de la saison. Sait-on jamais...

"Je suis content de piloter", poursuit le pilote. "Je veux le faire autant que je peux, cela m'aidera à rester 'chaud' pour la saison prochaine. Pour l'instant, la Corse est le seul rendez-vous prévu avec Skoda, mais s'ils veulent que je fasse le WRC2, pourquoi pas ? Comme je le disais, je veux du temps de compétition cette année."

 

Si cela devenait réalité, Mikkelsen deviendrait de facto un des grands favoris pour le titre aux côtés notamment de son équipier Pontus Tidemand, vainqueur en Suède, et des pilotes M-Sport Éric Camilli et Teemu Suninen. Mais l'objectif premier pour lui serait bien d'emmagasiner un maximum de kilomètres en conditions de course.

"Quand on n'a que quelques spéciales sur l'itinéraire, c'est très important de les parcourir en compétition", ajoute Mikkelsen, qui prend aussi part aux reconnaissances de tous les rallyes cette année. "Il ne s'agit pas seulement de connaître les routes et d'apprendre les spéciales, mais de savoir quand changer les pneus entre les spéciales, des choses comme ça. Et cette année, la Corse se déroule à un moment différent de la saison par rapport à ces dernières années (où l'épreuve avait lieu en octobre, ndlr), donc il y aura plus à apprendre pour nous là-bas."

Le double Champion de l'Intercontinental Rally Challenge a déjà disputé à six reprises le Tour de Corse, en IRC puis WRC, terminant troisième des deux dernières éditions.  

Propos recueillis par David Evans

Article suivant
Sordo - Des attentes "encore plus élevées qu'au début"

Article précédent

Sordo - Des attentes "encore plus élevées qu'au début"

Article suivant

FIA - Pas de WRC hybrides dans les cinq prochaines années

FIA - Pas de WRC hybrides dans les cinq prochaines années
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Andreas Mikkelsen
Équipes Skoda Motorsport
Auteur David Evans