WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

M-Sport : Se séparer d'Evans et Suninen serait "dingue"

partages
commentaires
M-Sport : Se séparer d'Evans et Suninen serait "dingue"
Par :
9 sept. 2019 à 06:15

Bien qu'il tente de récupérer Ott Tänak pour 2020, Malcolm Wilson pense qu'il serait "dingue" de laisser partir ses pilotes actuels.

Depuis que Sébastien Ogier a quitté M-Sport pour rejoindre Citroën, le line-up de l'équipe britannique est formé par Elfyn Evans et Teemu Suninen. Même s'il est très probable qu'Ott Tänak prolonge son contrat avec Toyota, Malcolm Wilson ne perd pas espoir de le recruter, mais assure toutefois qu'il a la ferme intention de conserver ses deux pilotes actuels quoi qu'il arrive.

"Elfyn et Teemu feront partie de l'équipe, c'est certain", déclare le patron de M-Sport à Motorsport.com. "Nous avons beaucoup investi sur chacun d'eux, aussi il serait dingue de laisser quelqu'un d'autre en tirer bénéfice. Si Ott n'est pas là, l'intention serait qu'ils forment tous les deux l'équipe pour la suite."

Lire aussi :

Evans dans l'incertitude

Evans, qui aura manqué trois rallyes cette saison, occupait la quatrième place du championnat avant de se blesser au dos, en juillet, et il conservait encore cette position avant d'être dépassé par Kris Meeke et Andreas Mikkelsen lors du Rallye d'Allemagne, le mois dernier. Il sera encore absent lors du Rallye de Turquie la semaine prochaine, mais fera son retour à la compétition en octobre, à l'occasion du Rallye de Grande-Bretagne, qu'il a remporté en 2017.

Lorsque Motorsport.com l'a interrogé sur son avenir et lui a demandé s'il était en discussion avec M-Sport pour l'année prochaine, le pilote gallois a répondu : "Bien sûr, c'est naturel. Rien n'est réglé pour le moment. C'est un livre ouvert." Il admet cependant qu'il n'est pas idéal pour lui d'avoir manqué une partie de la saison, alors que le marché des transferts bat son plein. "On ne sait jamais quand ce genre de choses se font", souligne-t-il.

"Bien entendu, on aime à croire que les gens ne nous oublient pas, et qu'ils n'oublient pas les performances que l'on a réalisées au début de l'année. [Mais] il n'y a pas mieux que le présent. Les gens oublient en effet assez naturellement les choses quand le temps passe et différentes personnes se retrouvent dans la lumière à différentes étapes, alors qui sait. Quand on n'a pas un bout de papier avec son nom dessus, je pense qu'il est important d'être présent. Mais je crois que la seule chose que l'on puisse faire c'est se concentrer afin de faire notre possible pour revenir au lieu de nous attarder sur le fait que nous ne sommes pas là."

Lire aussi :

En l'absence d'Evans depuis la mi-juillet, Gus Greensmith a assuré l'intérim en Finlande et en Allemagne puis c'est Pontus Tidemand qui représentera l'équipe lors du prochain rallye en Turquie. M-Sport souhaite désormais que Greensmith se concentre sur sa nouvelle R5 dont il est appelé à montrer le potentiel lors des prochains rallyes.

Suninen un Tänak en puissance ?

Suninen, quant à lui, est actuellement dans sa deuxième année complète avec l'équipe britannique en WRC, après avoir fait ses débuts dans le cadre d'un programme partiel en 2017, mais le pilote de 25 ans n'a pour l'instant obtenu que deux podiums. "Je crois qu'il a la vitesse. C'est le processus que nous devons traverser", explique Wilson lorsque Motorsport.com lui demande de dresser le bilan de ses performances cette année. "C'est assez douloureux parfois, mais c'est le rallye. Je dis toujours qu'il faut cinq ans [pour devenir un top pilote]. C'est peut-être réduit à quatre maintenant, avec la technologie à disposition sans être sur une épreuve, mais au final il faut cette expérience [du terrain]."

Lorsqu'il lui est demandé si Tänak avait dû en passer par le même apprentissage, le patron de M-Sport répond : "Oui, avec Ott cela a clairement été un long processus. J'espère qu'avec Teemu cela pourra être réduit, mais au final il a la vitesse."

Avant de commencer à remporter des rallyes en 2017 et de devenir le prétendant au titre qu'il est actuellement, Tänak a connu un début de carrière mouvementé, au cours duquel il a été renvoyé deux fois par Malcolm Wilson. Parti chez Toyota en 2018, l'Estonien s'est imposé comme le leader de l'équipe de Tommi Mäkinen, avec laquelle il a remporté à ce jour neuf victoires. À quatre manches de la fin du championnat, il possède 33 points d'avance sur ses adversaires et voit donc son ancienne équipe pousser fort pour le reconquérir pour la saison prochaine.

Article suivant
Une 3e Fiesta pour Tidemand au Pays de Galles

Article précédent

Une 3e Fiesta pour Tidemand au Pays de Galles

Article suivant

Hyundai s'ajoute deux rallyes, le débat sur les tests continue

Hyundai s'ajoute deux rallyes, le débat sur les tests continue
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Teemu Suninen
Équipes M-Sport
Auteur Jack Benyon