Neuville dit avoir "beaucoup appris" en 2016

partages
commentaires
Neuville dit avoir
Par : Jean-Philippe Vennin
21 nov. 2016 à 12:00

S'il est un pilote que la saison 2016 a remis en selle, c'est bien le Belge de Hyundai qui, avec son copilote Nicolas Gilsoul, termine deuxième du championnat du monde pour la deuxième fois de sa courte carrière.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Podium : les troisièmes, Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport

Si Sébastien Ogier avait désigné ses deux équipiers chez Volkswagen comme favoris avant le départ du Rallye d'Australie, incluant donc Andreas Mikkelsen qui s'élançait à une troisième position a priori désavantageuse sur ce terrain, Thierry Neuville a pour sa part été (agréablement) surpris de se retrouver sur le podium, dimanche – et (un peu moins) d'avoir eu à lutter pour sa position au championnat.

Je ne pensais pas que je devrais combattre mon ami Andreas pour être second au championnat”, dit le Belge, qui comptait 14 points d'avance avant cette dernière manche de la saison et n'en a conservé que six au final. “Je m'attendais à un week-end plus calme. J'étais sûr que les positions sur la route... enfin, je ne m'attendais pas à être sur le podium et ne m'attendais pas à ce qu'Andreas y soit.”

Neuville s'attendait sans doute à ce que ses équipiers, Hayden Paddon et Dani Sordo, ou encore Jari-Matti Latvala, fassent la course en tête. Mais il se trouve que Mikkelsen, son rival pour la deuxième place au championnat, a pris les devants d'entrée.

Après deux ou trois spéciales, j'ai réalisé que si je voulais être second au championnat, je devais attaquer, et c'est ce que j'ai fait. Andreas a été très bon, menant pratiquement tout le temps. Je n'avais d'autre choix que d'être aussi rapide que possible.”

Je suis content de cette performance, nous avons atteint notre objectif et pour Andreas, ça ne change pas grand-chose. Il gagne le rallye et c'est important pour lui, pour l'année prochaine.”

Un avenir dégagé

Suite au retrait de Volkswagen, le Norvégien n'est en effet pas encore fixé sur son avenir à court terme. Ce qui n'est pas le cas de Neuville, qui va pouvoir se concentrer directement sur la suite et... prendre un peu de bon temps.

Mon agenda est plus clair que pour ces gars”, dit-il en évoquant Ogier et Mikkelsen. “Je teste la nouvelle voiture [la Hyundai 2017] pour la première fois sur l'asphalte dimanche prochain, puis nous avons la présentation de la voiture à Monza [le 1er décembre], et un jour des champions en Belgique où nous pilotons des voitures de course – ce sera sympa. Il y a aussi un ‘race show’ en Italie, dont j'apprécie chaque seconde.”

Parfois on réalise combien notre boulot est sympa, c'était le plus grand rêve pour moi d'être là.”

Réhabilitation

Il y a un an, pourtant, Neuville avait perdu son privilège d'être le pilote nominé en permanence par Hyundai pour inscrire des points au championnat constructeurs, et sa situation semblait délicate après une longue série de sorties de routes et autres performances décevantes. La saison 2016 a été celle de la réhabilitation, dans un premier temps avec un podium au Monte-Carlo puis, après une nouvelle mais courte période difficile, une victoire en Sardaigne suivie de deux quatrièmes places, de cinq podiums sur les cinq derniers rallyes et de cette deuxième place au championnat.

Pilote encore jeune qui ne compte que quatre saisons complètes derrière lui, le Wallon explique avoir fait un grand pas cette année et glisse, au passage, une explication à ses déboires de 2015.

Pour être honnête, j'ai beaucoup appris. J'ai travaillé sur moi-même ces deux dernières années”, dit-il. “Quand je suis venu ici [chez Hyundai], les objectifs de l'équipe n'étaient pas toujours les mêmes que les miens : j'étais prêt à gagner, mais l'équipe apprenait encore. J'ai énormément progressé sur ce point à la fin de l'année dernière et cette année, j'ai retrouvé le rythme. On est restés calmes et quand la voiture était plus fiable, on a été réguliers.”

Ce rallye est le cinquième de suite où nous sommes sur le podium et nous sommes passés de la huitième à la deuxième place du championnat. J'ai appris beaucoup dans mon pilotage.”

Et d'ajouter, pour illustrer le fait que l'on apprend toujours : “Ici, j'étais le premier à suivre Seb [Ogier], et j'ai pu voir ses trajectoires. J'ai vu quelques trucs intéressants !”

Une marche à gravir

La saison 2017 pourrait proposer un nouveau défi à Thierry Neuville puisque Hyundai, en l'absence de Volkswagen, devrait davantage enfiler un costume de favori malgré le retour de Citroën et la perspective de voir Ogier courir pour l'équipe française ou pour M-Sport. Un défi qu'il semble prêt à relever.

J'ai été deux fois deuxième du championnat et maintenant, il y a une autre place à atteindre”, dit-il. “Je ne sais pas si cela arrivera, mais j'y travaille.”

Prochain article WRC
Ogier triste de "voir les larmes dans les yeux de toute l'équipe"

Previous article

Ogier triste de "voir les larmes dans les yeux de toute l'équipe"

Next article

Mikkelsen a connu le "meilleur rallye" de sa carrière

Mikkelsen a connu le "meilleur rallye" de sa carrière

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions