Neuville : l'hybride "c'est comme conduire une Formule E sur la route"

Thierry Neuville pense que la nouvelle génération des Rally1 hybrides, mise en place dès 2022 en Championnat du monde, nécessitera un style de pilotage différent.

Neuville : l'hybride "c'est comme conduire une Formule E sur la route"

Ces dernières semaines, Thierry Neuville a testé le prototype hybride de la marque sud-coréenne pour la saison prochaine afin de s'adapter aux nouveaux défis de pilotage imposés par cette évolution technique. Le pilote Hyundai Motorsport s'est montré particulièrement virulent à l'encontre de la nouvelle réglementation du WRC, qui introduira non seulement l'hybride mais aussi une réduction de l'aérodynamique et du débattement des suspensions, ainsi que la suppression du différentiel central.

Bien que les nouvelles voitures soient dépouillées techniquement dans certains domaines, elles seront beaucoup plus sûres grâce à un châssis plus résistant, et également plus puissantes quand la technologie hybride sera activée. Malgré ces améliorations, il n'a pas vraiment été convaincu par son expérience au volant.

"C'est comme conduire une Formule E sur une route de rallye", a déclaré Neuville, lors d'un point de presse avant le Rallye d'Espagne, au sujet de ses premières sensations. "Il est trop tôt pour dire comment cela va se passer. Beaucoup de choses ne fonctionnent pas encore comme elles le devraient avec le système hybride. Il est très difficile d'avoir un vrai retour d'expérience."

Alors que le prototype de Hyundai est loin d'être une version définitive, le Belge a expliqué que les sensations de pilotage avec l'hybride étaient jusqu'à présent très imprévisibles en raison de la concentration nécessaire pour récupérer l'énergie au freinage afin de pouvoir utiliser toute la puissance.

"Pour moi, jusqu'à présent, ça va être un changement [de style de pilotage]. Vous devez récupérer de l'énergie au freinage pour pouvoir la décharger à l'accélération. Si vous n'atteignez pas l'objectif au freinage, vous ne pouvez pas avoir de puissance supplémentaire à la sortie, ce qui rend l'ensemble incohérent et imprévisible", a-t-il expliqué.

"En même temps, si vous atteignez votre objectif, que vous accélérez puis que vous lâchez l'accélérateur, vous perdez toute la puissance dont vous disposez. C'est très incohérent jusqu'à présent. Nous devons aller plus loin dans les tests, il y a trop de choses qui ne sont pas encore claires. Je ne sais pas si quelqu'un va être un grand fan des premières versions de cette nouvelle voiture. La seule chose qui est excitante est que personne ne sait où nous allons l'année prochaine."

Concentré sur l'avant-dernière manche de la saison WRC, ce week-end en Espagne, Neuville a fait part de sa confiance dans sa capacité à se battre pour la victoire, à la différence du Rallye de Finlande pendant lequel il avait abandonné en fin de deuxième étape.

"Nous ne pouvons pas comparer la Finlande avec ici", a affirmé le Belge. "Je ne suis pas du tout inquiet quant à notre vitesse pour ce week-end. Si la voiture fonctionne bien et que je suis à l'aise, nous devrions être dans la lutte pour la victoire."

Lire aussi:

partages
commentaires
M-Sport : pas de surprise pour les places restantes en 2022
Article précédent

M-Sport : pas de surprise pour les places restantes en 2022

Article suivant

ES1 à 3 - Evans frappe d'entrée, Ogier doit "se réveiller"

ES1 à 3 - Evans frappe d'entrée, Ogier doit "se réveiller"
Charger les commentaires