Neuville veut "maintenir la pression" sur Toyota en Sardaigne

Thierry Neuville vise un gros résultat ce week-end en Sardaigne afin de ne pas laisser s'échapper ses rivaux pour le titre mondial, Sébastien Ogier et Elfyn Evans.

Neuville veut "maintenir la pression" sur Toyota en Sardaigne

Au Portugal, il y a deux semaines, Thierry Neuville a grillé son premier joker de la saison après trois podiums consécutifs. Brillant deuxième au classement général malgré sa position sur la route (deuxième), il a alors commis une erreur qui a endommagé une suspension sur sa i20 Coupe WRC en fin de première étape.

Reparti finalement de Matosinhos avec quatre points arrachés dans la Power Stage, il aborde la Sardaigne ce week-end avec une seule ambition : réagir pour se replacer dans la course au titre. "Le principal sentiment que nous avons maintenant, c'est que nous savons qu'il faut marquer de bons points ici ce week-end", a déclaré le Belge, auteur du meilleur temps du Shakedown disputé ce jeudi"Nous devons vivre une course sans problème et c'est vraiment important pour maintenir la pression sur Sébastien [Ogier] et Elfyn [Evans]. Bien sûr, ils peuvent avoir des problèmes ou des crevaisons, et c'est la même chose pour nous."

"L'expérience du passé a montré qu'aucun pilote, à un tel niveau de compétitivité, n'a eu une saison entière sans rallye avec des problèmes. La saison n'est pas encore terminée. Je suis convaincu que nous avons notre chance de riposter, mais je sais aussi que je veux vraiment marquer de gros points pour réduire un peu l'écart ce week-end", a rappelé le pilote Hyundai, qui pointe respectivement à 22 et 20 longueurs d'Ogier et d'Evans au classement.

"Nous allons essayer de gérer notre vitesse et d'attaquer quand c'est nécessaire. Nous avions un bon rythme au Portugal mais c'était une simple erreur qui a immédiatement mis fin à notre rallye. Nous avons commis des erreurs par le passé, mais cette fois, c'était crucial et c'était dommage."

Lire aussi :

Après avoir vu un potentiel triplé Hyundai s'évaporer au Portugal, le patron de l'équipe Andrea Adamo a précisé qu'il n'y avait aucune raison de paniquer en Sardaigne. "Nous n'avons pas changé l'approche du rallye par rapport à ce que nous avions prévu", a déclaré l'Italien à Motorsport.com"Le pire que nous aurions pu faire aurait été une réaction de panique. Nous savons que nous nous sommes très bien préparés et que les performances de la voiture sont au rendez-vous, donc aucune panique n'est nécessaire."

"Nous ne devons jamais abandonner. Il faut travailler dur comme nous l'avons fait. Nous devons ramener les bonnes choses que nous avons vues et essayer de comprendre ce qui n'allait pas pour éviter que cela ne se reproduise."

Avec 37 points de retard sur Toyota au championnat constructeurs, il a ensuite tempéré la situation en se remémorant le niveau de performance affiché par ses hommes lors de la dernière manche, ainsi que le chemin encore à parcourir avant la fin de la saison. "Je serais plus inquiet si nous avions terminé deuxième au Portugal sans être en tête et compétitifs. La compétitivité dont nous avons fait preuve peut nous donner l'humeur et la détermination de riposter. Trente-sept points [de retard] et tant de rallyes d'ici la fin de l'année, ce n'est pas une catastrophe."

La Sardaigne a souvent souri aux pilotes Hyundai ces dernières années avec quatre succès lors des cinq dernières éditions (la victoire en 2017 revenant aussi à Tänak, alors pilote M-Sport). Cependant, Adamo n'a pas laissé de place à la complaisance malgré le palmarès de Hyundai sur l'épreuve sarde. "Ce n'est pas acquis", a-t-il conclu.

partages
commentaires
Evans pas préoccupé par son avenir malgré plusieurs options
Article précédent

Evans pas préoccupé par son avenir malgré plusieurs options

Article suivant

Greensmith aura "presque deux copilotes" en Sardaigne

Greensmith aura "presque deux copilotes" en Sardaigne
Charger les commentaires