Neuville : "Il y a moyen d'aller plus vite"

Attendu à domicile, Thierry Neuville a tenu son rang en prenant la tête du Rallye d'Ypres-Belgique dès la quatrième spéciale.

Neuville : "Il y a moyen d'aller plus vite"

Thierry Neuville a finalement pris la tête du classement général à Ypres au terme de la première boucle. Devancé dans les trois premières spéciales par ses coéquipiers, le pilote Hyundai Motorsport a profité de son meilleur temps signé dans l'ES4, pour passer en tête pour 0"4. Fort de huit participations sur l'épreuve flamande, le local de l'étape n'a, pour le moment, pas dominé les débats, la faute à un Craig Breen particulièrement en jambes en ce début de course. Malgré cette rivalité attendue, il a tiré un bilan positif de cette première boucle à son retour au parc d'assistance, situé en plein cœur d'Ypres. 

"Une bonne première boucle. Nous sommes assez satisfaits des quatre spéciales que nous venons de faire. Je suis en confiance dans la voiture, j'ai roulé à mon rythme", a rapporté le leader du classement général. "Il y a moyen d’aller plus vite, mais on a vite fait de faire une erreur sur ce terrain. Plusieurs voitures sont allées dans les wateringues [fossés en flamand, ndlr]. Jusqu’à maintenant, le feeling est bon."

Grâce à sa connaissance du terrain, il n'a pas été inquiété par les nombreux pièges présents tout au long des spéciales. Cependant, il a dû composer dans la seconde spéciale avec un problème inattendu avec ses lunettes, au comportement paradoxalement plus perfectible que sa i20 Coupe WRC.

"Cela m'a dérangé un peu, mais c'était encore bon pour piloter", a-t-il expliqué. "Elles n'étaient pas cassées, elles bougeaient juste dans tous les sens. J'ai dû faire quelques ajustements. Il a fait très chaud dans la voiture, et nous avons beaucoup transpiré. Cela me gênait dans les lignes droites où je devais les remettre en place. Au final, je suis resté concentré et tout s'est bien passé."

S'il n'a pas creusé d'écart significatif en tête face à Breen, il a tout de même fait une réelle différence face aux pilotes Toyota, Evans et Ogier étant déjà repoussés respectivement à plus de 17" et 30".

"Je suis un peu surpris des écarts avec les Toyota. Je pensais qu’elles seraient un peu plus rapides", a concédé Neuville avant de se projeter sur la répétition des spéciales déjà empruntées. "Le deuxième passage sera plus compliqué donc j’espère que nous allons de nouveau avoir des spéciales sans soucis et essayer de creuser un peu l’écart."

Lire aussi :

partages
commentaires
ES3 & 4 - Neuville et Breen font jeu égal
Article précédent

ES3 & 4 - Neuville et Breen font jeu égal

Article suivant

ES5 & 6 - L'expérience de Neuville et Breen fait la différence

ES5 & 6 - L'expérience de Neuville et Breen fait la différence
Charger les commentaires