Neuville : "Tout simplement au-delà de la limite"

partages
commentaires
Neuville :
Par : Jean-Philippe Vennin
18 nov. 2018 à 12:03

Thierry Neuville a perdu ses derniers espoirs de titre en commettant deux fautes très rapprochées dans l'antépénultième spéciale du Rallye d'Australie, mais il ne regrette pas d'avoir tout tenté après sa crevaison de vendredi.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Le pilote Hyundai se maintenait une petite dizaine de secondes devant Sébastien Ogier, qui s'élançait juste lui dans les spéciales, quand un peu arrière a déjanté dans la dernière du jour (avant les deux super spéciales concluant l'étape). Après avoir manqué son freinage pour la chicane qui suivait avec une voiture difficile à maîtriser, il a perdu près d'une minute.

Neuville a ensuite continué sur un rythme effréné les deux derniers jours avec ce qu'il est sans doute convenu d'appeler l'énergie du désespoir, en espérant la pluie qui aurait effacé son handicap d'être le premier concurrent de pointe dans les spéciales. Celle-ci est finalement arrivée dimanche matin, mais il était trop trad et il en a été en quelque sorte la victime dans l'ES22.           

Lire aussi:

"Ce n'est pas la fin que nous espérions mais depuis vendredi, après notre crevaison, ça paraissait très difficile, qui est plus est en étant premier sur la route", a dit le Belge au micro de WRC All Live. "Mais on a continué et on s'est dit : 'OK, il y a encore un petit espoir, faisons ce qu'il faut pour croire encore au titre". Et quand il a plu aujourd'hui on s'est dit que maintenant, c'était tout ou rien. On n'avait rien à perdre."

"On a attaqué dur, tenté de creuser un écart mais dans la boucle de l'après-midi, on a tout simplement été au-delà de la limite et je suis sorti de la route. Ça fait partie du jeu.''

Deuxième pour la quatrième fois

Revenant sur les deux erreurs successives, à très courte distance l'une de l'autre, qui ont entraîné son abandon, Neuville a expliqué : "Le premier virage était très, très glissant et je suis arrivé très vite, je suis juste parti au large. Le premier rapport a cassé et quand je suis reparti, j'étais un peu perturbé. Je n'ai pas vu les conditions en haut de la bosse, je suis juste allé trop vite et j'ai heurté une souche d'arbre [arrachant une roue]." 

Lire aussi:

"Je pense qu'on était trois à mériter de gagner [le championnat] ce week-end, mais il ne peut y avoir qu'un seul vainqueur", a conclu celui qui termine deuxième du championnat pour la quatrième fois de sa carrière (après 2013, 2016 et 2017). "La saison a été très dure, surtout en étant souvent premier sur la route. On a beaucoup souffert dans ces conditions mais on a continué à se battre, tout le temps, et maintenant c'est bien d'avoir une pause, même si c'est une très petite pause..." 

 
Article suivant
Championnats - Ogier, Ingrassia et Toyota, rois de 2018

Article précédent

Championnats - Ogier, Ingrassia et Toyota, rois de 2018

Article suivant

Ogier : L'accident de Tänak a "tué l'émotion" du titre

Ogier : L'accident de Tänak a "tué l'émotion" du titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Thierry Neuville
Équipes Hyundai Motorsport
Auteur Jean-Philippe Vennin