Ogier Champion du monde en Espagne si...

Après une première tentative avortée en Finlande, il y a deux semaines, Sébastien Ogier dispose cette fois d'une balle de match réaliste en Espagne pour devenir Champion du monde pour la huitième fois de sa carrière.

Ogier Champion du monde en Espagne si...

Sébastien Ogier aborde le Rallye d'Espagne avec une véritable opportunité d'être sacré Champion du monde, deux semaines après un premier essai non transformé en Finlande. Ce week-end sur l'asphalte catalan, l'équation est nettement plus simple puisqu'elle ne concerne plus que deux pilotes, le Français leader du championnat et son dauphin Elfyn Evans, relégué à 24 points. Pour être sacré ce dimanche, Ogier doit donc scorer six points de plus que son coéquipier.

Elfyn Evans, le dernier rempart

Avec 60 points au maximum à glaner sur les deux derniers rallyes programmés cette année en Espagne puis à Monza, Kalle Rovanperä et Ott Tänak sont très logiquement écartés de la course au titre puisqu'ils comptent respectivement 61 et 62 unités de retard sur le Français. Bien qu'étant mathématiquement en mesure de terminer la saison ex æquo avec Ogier, Thierry Neuville se heurte quant à lui à un point bien précis du règlement sportif WRC de la FIA, qui rappelle qu'en cas d'égalité, la différence se fait au nombre de victoires. Face aux quatre succès de son rival, le Belge n'en compte qu'un seul (Ypres) et ne peut donc plus lui souffler le titre au prix d'une improbable remontada.

Grâce à son résultat parfait en Finlande (victoire au général et dans la Power Stage), Evans est en revanche encore dans la course s'il ne concède pas six points à Ogier ce dimanche. Bien qu'ayant déjà admis qu'un faux pas de son adversaire représenterait presque sa seule chance de faire perdurer le suspense, le Gallois possède encore un mince espoir de repousser l'échéance à Monza, où le dénouement s'était déjà joué en 2020.

Le point sur le top 5 du classement pilotes

Pos. Pilote Points Monaco Finland Croatia (Hrvatska) Portugal Italy Kenya Estonia Belgium Greece Finland Spain Italy
1 France Sébastien Ogier 190 30/1 1/20 30/1 18/3 27/1 27/1 15/4 14/5 18/3 10/5 - -
2 United Kingdom Elfyn Evans 166 21/2 10/5 20/2 26/1 18/2 4/10 12/5 13/4 12/6 30/1 - -
3 Belgium Thierry Neuville 130 17/3 18/3 18/3 4/35 20/3 0 19/3 28/1 6/8 0 - -
4 Finland Kalle Rovanperä 129 16/4 23/2 0 2/22 3/25 12/6 26/1 17/3 30/1 0 - -
5 Estonia Ott Tänak 128 0 27/1 13/4 5/21 4/24 20/3 5/32 13/6 19/2 22/2 - -

Une Power Stage décisive

Avec un écart de six points à combler pour sceller son huitième titre, Ogier compte évidemment sur les points bonus octroyés par la Power Stage pour se mettre définitivement à l'abri. Si cette dernière joue un rôle majeur en augmentant considérablement le nombre de scénarios envisageables et impose aux calculatrices de patienter jusqu'aux derniers instants du rallye, le Français a les cartes en main pour sécuriser son bien sans même avoir à se préoccuper du résultat d'Evans. Pour s'exécuter, il doit s'imposer en Espagne en signant au moins un des deux meilleurs temps de la Power Stage. Dans ces cas précis, Ogier se retrouverait obligatoirement hors de portée du Gallois, et ce, quel que soit le résultat de ce dernier.

Le doublé pour Toyota, une formalité ?

Intraitable depuis le début de saison avec huit victoires contre deux à son rival Hyundai, le Toyota Gazoo Racing est plus proche que jamais d'un cinquième titre chez les constructeurs. Avec une marge de 61 points, la firme japonaise doit conserver 52 longueurs d'avance au terme du Rallye d'Espagne pour s'assurer la couronne mondiale sans avoir à attendre le déplacement à Monza. En plus d'être déjà assuré de remporter le titre mondial des pilotes pour la troisième année consécutive, Toyota est en position idéale pour décrocher un troisième doublé pilotes-constructeurs après ceux de 1993 et 1994. Même si la Power Stage, qui offre des points au championnat constructeurs depuis cette année, complique à nouveau les calculs, il faudrait un cataclysme dans les rangs japonais pour que la tendance bascule dans le camp adverse d'ici la fin de l'année.

Le point sur le duel Toyota-Hyundai 

Pos. Équipes Points Monaco Finland Croatia (Hrvatska) Portugal Italy Kenya Estonia Belgium Greece Finland Spain Italy
1 Japan Toyota Racing 441 52 36 50 45 48 42 42 33 49 44 - -
2 Korea, Republic of Hyundai Motorsport 380 30 47 34 35 36 32 42 51 33 40 - -

Lire aussi :

partages
commentaires
Dernier pointage avant le Rallye d'Espagne 2021

Article précédent

Dernier pointage avant le Rallye d'Espagne 2021

Article suivant

M-Sport : pas de surprise pour les places restantes en 2022

M-Sport : pas de surprise pour les places restantes en 2022
Charger les commentaires