Ogier : Citroën ne fait plus les choses à moitié

partages
commentaires
Ogier : Citroën ne fait plus les choses à moitié
Par : Michaël Duforest
2 oct. 2018 à 12:45

Le Champion du monde des rallyes en titre, Sébastien Ogier, est confiant quant aux capacités de Citroën de faire les efforts nécessaires pour revenir au sommet du WRC.

Huit ans après sa première saison dans le Championnat du monde des rallyes, Sébastien Ogier va retrouver Citroën en 2019. Le Français a été convaincu par le patron de Citroën Racing, Pierre Budar, qui lui a affirmé que les choses ont changé au sein d'une équipe qui a remporté neuf titres de suite avec Sébastien Loeb, mais seulement sept rallyes depuis début 2013.

"Citroën sort d'une période difficile en rallye et j'ai senti cette année plus que les précédentes une envie de vraiment se donner les moyens de retrouver le niveau qui était celui de Citroën il y a quelques années, de faire les choses bien ou de ne plus les faire du tout", explique Ogier dans un entretien accordé au quotidien L'Équipe.

Lire aussi :

"On avait l'impression ces derniers temps qu'ils faisaient les choses à moitié. Cela ne repose que sur des mots et cela nécessite une grosse notion de confiance, car je ne peux pas avoir de garanties que tout va se passer comme j'en ai envie, mais Pierre a réussi à me convaincre, et j'ai le sentiment qu'on est au départ d'une belle aventure."

Le Gapençais a déjà pu prendre le volant de la machine aux chevrons cette année, lors d'essais secrets, mais réalisés avec l'autorisation de son équipe actuelle, Ford M-Sport. Une prise de contact essentielle selon lui.

"Voir la voiture aux avant-postes sur certaines courses m'avait déjà donné une bonne idée de son potentiel, mais c'est sûr que pouvoir juger par soi-même est quelque chose d'important que je voulais faire avant de m'engager. On l'a fait, j'ai pu me rendre compte de certains éléments, et cette prise de contact m'a conforté dans mon idée de vouloir tenter cette aventure."

La première collaboration entre Sébastien Ogier et Citroën, en 2011, s'était terminée en eau de boudin, le Français s'engageant dès l'année suivante avec VW, qui n'effectuait son retour à temps plein en WRC qu'en 2013. Mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis, et Ogier insiste quant au fait qu'il revient sans amertume, l'encadrement de Citroën ayant également changé depuis, Pierre Budar ayant remplacé Yves Matton.

"Je n'ai gardé que les bons souvenirs de cette époque, cela ne sert à rien de ressasser le reste, qui, quelque part, m'a fait grandir. D'autre part, les problèmes que j'ai pu avoir à l'époque étaient avec une direction générale qui n'est plus là aujourd'hui. Avec l'équipe technique, cela s'est toujours bien passé, et c'est pour cela que cela avait été difficile de se séparer [en 2011]."

"J'ai senti chez Citroën un nouvel élan au niveau de la direction. Le contact est rapidement très bien passé avec Pierre. Cela a été beaucoup plus facile de discuter avec lui qu'avec son prédécesseur, et cela fait partie des choses qui m'ont convaincu d'aller dans cette direction."

Avec David Evans

Prochain article WRC
Citroën annonce le retour de Sébastien Ogier en 2019

Article précédent

Citroën annonce le retour de Sébastien Ogier en 2019

Article suivant

Loeb a pris part au test de Citroën avant la Grande-Bretagne

Loeb a pris part au test de Citroën avant la Grande-Bretagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Actualités