WRC
04 sept.
Shakedown dans
22 jours
18 sept.
Prochain événement dans
36 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
Prochain événement dans
63 jours
C
Rally d'Italie
29 oct.
Prochain événement dans
77 jours
19 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Ogier "détendu" à l'approche de la fin de saison

partages
commentaires
Ogier "détendu" à l'approche de la fin de saison
Par :
3 oct. 2016 à 09:55

Vainqueur en Corse, le pilote Volkswagen a désormais une chance réaliste d'être titré dès le prochain rallye en Espagne, ou au plus tard en Grande-Bretagne à la fin du mois.

Julien Ingrassia, Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport

Déjà vainqueurs en Allemagne, pour le retour du championnat sur asphalte et après une période de disette qui courait depuis le Rallye de Suède, Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia étaient les favoris logiques de ce Tour de Corse qu'ils n'avaient jamais remporté. De là à les voir s'y imposer avec une telle aisance, il y avait un pas... qu'ils ont franchi allégrement.

Bien sûr, c'était notre objectif en arrivant ici. Nous savions que ce ne serait pas facile. Sur l'asphalte, il y a beaucoup de pilotes prêts à se battre devant, alors bien sûr, vendredi, quand nous sommes parvenus à creuser un tel écart en tête, c'était une surprise”, explique le pilote.

Malgré quatre temps scratch en autant de spéciales, sur une étape représentant environ 40% du parcours total à elle seule, et une avance de 44 secondes sur les plus proches poursuivants, voilà ce que d'aucuns qualifieraient de journée idéale. Certains, mais pas les principaux intéressés.

Je me souviens d'avoir déjà dit [dans le passé] avoir eu des journées parfaites. Je ne décrirais pas vendredi comme tel car ce n'était absolument pas parfait, mais bien. Ce premier jour, j'étais un petit peu prudent, les notes étaient un petit peu trop lentes, j'aurais pu être un peu plus rapide mais je voulais aussi commencer sans prendre trop de risques”, poursuit en effet Ogier, avant de tempérer :

Cela a clairement été une très bonne journée, je veux dire, ça ne peut que l'être quand on crée un tel écart, on ne peut pas dire qu'on a mal fait quelque chose.”

Gestion de l'écart

Cet écart, justement, est resté étonnamment stable avec Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul puisque de 44 secondes le premier soir, il est passé à 46”5 en fin de deuxième étape (l'équipage leader n'ayant vraiment assuré que dans la dernière spéciale de ce samedi) puis à... 46”4 à l'arrivée.

C'était une journée géniale [vendredi], oui, mais après ça, l'aspect de notre course a un peu changé, ce n'était plus aussi agréable durant le week-end”, reprend Ogier. “Mais quand même, nous nous sommes fait bien plaisir dans la voiture et avons géré les temps presque à la perfection pour contrôler l'écart fait le vendredi. Nous sommes donc très contents, surtout parce qu'en même temps, le quatrième titre se rapproche. C'était un week-end fantastique.”

Le titre en Catalogne ?

Ce quatrième titre, justement, pourrait désormais raisonnablement être conquis dès la Catalogne, ou au pire en Grande-Bretagne à la fin du mois. Ogier et Ingrassia avaient une opportunité purement mathématique de coiffer la couronne dès le Rallye de France – il aurait fallu pour cela que leurs équipiers Andreas Mikkelsen et Øla Fløene ne terminent pas mieux que huitièmes alors qu'ils ont fini sur le podium –, mais le Gapençais a toujours assuré que ce n'était pas l'objectif.

“La question se posait car il y avait cette première chance mathématique, mais nous savions qu'il n'y avait quasiment aucune chance que ça arrive ici et je n'avais absolument pas ça à l'esprit”, dit-il. “Je voulais juste me concentrer sur le rallye. Je savais qu'une victoire ici nous rapprocherait du titre.”

Je peux maintenant être assez détendu en abordant la fin de saison. Je pense avoir besoin de quelque chose comme 16 points de plus maintenant pour être champion [ou 11 par rapport à Neuville].”

Je n'irai pas sur le prochain rallye [en Catalogne à la fin de la semaine prochaine] pour marquer 16 points, je me sens détendu donc ce sera plutôt avec l'objectif de gagner encore une fois.”

Championnats - "Ça sent bon" pour Ogier et Ingrassia

Article précédent

Championnats - "Ça sent bon" pour Ogier et Ingrassia

Article suivant

Neuville a dû "tout donner, presque tout le temps"

Neuville a dû "tout donner, presque tout le temps"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de France
Pilotes Sébastien Ogier
Auteur Jean-Philippe Vennin