Ogier : Difficile de mettre des mots sur un 8e titre riche en émotions

Sébastien Ogier a déclaré qu'il était "difficile de mettre des mots" sur la joie et la tristesse ressenties après avoir remporté un huitième titre de Champion du monde des Rallyes, lors de sa dernière saison en tant que pilote à plein temps.

Ogier : Difficile de mettre des mots sur un 8e titre riche en émotions

Sébastien Ogier s'est adjugé une victoire émouvante sur le Rallye de Monza après une lutte passionnante avec son coéquipier et rival Elfyn Evans. La victoire du pilote Toyota Gazoo Racing a suscité des scènes émouvantes, car ce succès a mis un terme à sa brillante carrière de pilote à plein temps en WRC. C'était également la dernière épreuve pour son copilote Julien Ingrassia, après une collaboration fructueuse de plus de 15 ans.

L'Aixois a versé une larme lorsqu'ils ont franchi la ligne d'arrivée avant qu'Ogier ne lui offre un casque spécialement décoré pour commémorer le huitième titre mondial et sa carrière, avant de monter sur le toit de la Yaris pour célébrer leur sacre.

Alors qu'Ogier devrait revenir en WRC pour au moins un rallye l'année prochaine au Monte-Carlo, le pilote de 37 ans ne regrette pas sa décision de prendre du recul par rapport à son implication à plein temps en WRC.

"Il est difficile de mettre des mots sur ce genre de journée en termes d'émotions, mais la plus grande aujourd'hui concerne Julien [Ingrassia]", a déclaré Ogier à Motorsport.com. "Nous savons au fond de nous qu'il y a beaucoup de joie, mais il y a aussi un peu de tristesse et plus qu'un peu en fait. Nous savons que c'est la fin de cette fantastique aventure et Julien a été une partie importante de cette histoire réussie. Je lui ai dit sur la ligne d'arrivée qu'il allait me manquer." 

"J'avais préparé son casque il y a quelques rallyes, quand nous avions 44 points d'avance. Je n'ai pas pu décrocher le titre lors des derniers rallyes et à la fin, nous n'avons pas pu l'utiliser, j'ai dû attendre la dernière spéciale du rallye pour l'utiliser. L'année prochaine, je ne fais que quelques rallyes, je n'ai pas vraiment de projets. Toute bonne chose a une fin dans la vie et je ne suis à aucun moment triste de cette décision que j'ai prise, mais je me sens tout à fait bien de le faire maintenant. Voyons ce que l'avenir me réserve. Je sens que j'ai besoin de cette pause et de temps pour moi et j'essaye de me motiver à refaire du sport automobile."

Le conte de fées d'Ogier a failli dérailler lorsqu'il a percuté un plot en béton à l'avant droit lors de la première spéciale du dimanche à Monza, et a eu la chance d'éviter une crevaison.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC

"Oui, la chance fait partie du sport", a-t-il ajouté. "Je savais que ce n'était pas un gros impact car je ne l'ai presque pas senti, mais à l'intérieur, ça faisait un bruit étrange et je regardais constamment mon tableau de bord pour voir si j'avais une crevaison. J'étais assez soulagé de voir qu'il n'y avait pas de crevaison et que je pouvais continuer normalement."

En survolant rapidement sa carrière, Ogier a estimé qu'il lui était impossible de choisir un titre parmi ses huit couronnes mondiales. "À mes yeux, ils sont tous les meilleurs, je les chéris tous", a-t-il souri. "Parfois, je vais faire un classement mais c'est toujours un parcours unique. Je pense qu'émotionnellement, je les apprécie encore plus année après année."

La pause sera de courte pour digérer toutes ces émotions. Ogier reprendra en effet le volant dès la semaine prochaine, le Français devant tester pour la première fois la nouvelle voiture hybride Rally1 2022 de Toyota.

Lire aussi :

Propos recueillis par Tom Howard

partages
commentaires
Championnat - Ogier et Toyota titrés, Evans vice-champion !
Article précédent

Championnat - Ogier et Toyota titrés, Evans vice-champion !

Article suivant

Ingrassia fier d'avoir vécu "une aventure extraordinaire"

Ingrassia fier d'avoir vécu "une aventure extraordinaire"
Charger les commentaires