Ogier et Ingrassia remportent le Monte-Carlo !

partages
commentaires
Ogier et Ingrassia remportent le Monte-Carlo !
Par : Jean-Philippe Vennin
22 janv. 2017 à 12:30

L'équipage quadruple champion du monde a bien débuté sa collaboration avec l'équipe M-Sport, imposant ce dimanche sa nouvelle Ford Fiesta WRC devant Jari-Matti Latvala qui offre un podium à Toyota pour ses débuts.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Daniel Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Hyundai Motorsport
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Anders Jäger, Skoda Fabia R5, Skoda Motorsport

Troisièmes puis deuxièmes du rallye vendredi, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia se sont portés en tête samedi soir au terme de la dernière spéciale de la deuxième étape (ES13) grâce à une erreur de Thierry Neuville, qui comptait une cinquantaine de secondes d'avance sur eux avec sa Hyundai.

Dimanche matin, les deux Français ont attaqué la dernière journée avec un écart équivalent en leur faveur avec l'autre Fiesta M-Sport d'Ott Tänak, et ont assuré leur position toute la matinée.

Cette matinée a été marquée par les soucis de Tänak, qui s'est retrouvé sur deux cylindres dès le premier passage dans les 5,50 km de Lucéram - Col St Roch (ES14). Après une partie de mécanique à l'arrivée de la spéciale, l'Estonien et son nouveau copilote, Martin Järveoja, ont pu repartir mais ont pointé en retard au départ de la suivante et encaissé une cinquantaine de secondes de pénalité. Ils ont encore perdu plus d'une minute dans les 21,36 km de La Bollène-Vésubie - Peïra Cava (ES15), perdant la deuxième place du général au profit de Jari-Matti Latvala et sa Toyota qui termine à plus de deux minutes d'Ogier.

Deux des anciens pilotes Volkswagen terminent donc ce Monte-Carlo aux deux premières places, le Finlandais signant une deuxième place pour le retour de Toyota en mondial avec la Yaris WRC.

L'annulation du second passage dans Lucéram - Col St Roch (ES16), pour raison de sécurité car un trop grand nombre de spectateurs étaient mal placés sur le parcours, a fait les affaires de Tänak qui a pu conserver sa troisième place face aux assauts de Dani Sordo dans la dernière spéciale (ES17).

Celle-ci, qui faisait office de Power Stage rapportant désormais cinq points de bonus aux cinq équipages les plus rapides (de cinq à un), a été remportée par Neuville devant Stéphane Lefebvre, Juho Hänninen, Elfyn Evans et Sordo.

L'Espagnol, qui avait remporté la première spéciale du jour, avait repris la quatrième place à Craig Breen dans la suivante mais a donc échoué à 38"0 de Tänak, auteur d'une descente du Turini tout simplement incroyable, pour la troisième place finale.

Trois des quatre équipes officielles sont donc présentes sur le podium de cette première manche de la saison. Seule manque à l'appel Citroën, qui a connu un retour difficile avec plusieurs erreurs de pilotage mais aussi des soucis mécaniques pour Kris Meeke, auteur malgré tout de quelques bons chronos (qui a abandonné samedi soir après un accident sur le parcours de liaison vers Monaco) et pour Stéphane Lefebvre, qui a cependant offert son premier scratch à la nouvelle C3 WRC lors du premier passage dans la spéciale du Turini (ES15). Le mieux classé des pilotes de la marque aux chevrons à l'arrivée est donc Craig Breen, sur la DS3 WRC de l'année dernière.

Mikkelsen impérial

La catégorie WRC2 a été dominée par les Skoda officielles et par Andreas Mikkelsen en particulier. Le troisième des anciens pilotes Volkswagen, qui ne devrait pas disputer toute la saison et espère plutôt retrouver le volant d'une World Rally Car, s'impose devant l'autre Fabia R5 de son équipier Jan Kopecky et la Ford Fiesta R5 de Bryan Bouffier, associé à notre chroniqueur Denis Giraudet, qui est parvenu à devancer une troisième Skoda, celle de Pontus Tidemand, de sept secondes.

Raphaël Astier a remporté le WRC3 et Romain Dumas termine premier en RGT sur sa Porsche.

Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford 

RC1

4:00:03.6

2

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

2:15.0

2:15.0

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford 

RC1 

2:57.8

 

42.8 

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai 

RC1 

3:35.8

38.0

5

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën RC1

3:47.8

12.0

6

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford

RC1

6:45.0

2:57.2

7

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Skoda RC2

9:32.7

2:47.7

8

 Jan Kopecky

 Pavel Dresler

Skoda  RC2

12:58.1

3:25.4

 Stéphane Lefebvre

 Gabin Moreau

Citroën 

RC1 

14:43.8

1:45.7 

10

 Bryan Bouffier

 Denis Giraudet

Ford  RC2 

16:09.4

1:25.6

11

 Pontus Tidemand

 Jonas Andersson

Skoda RC2

16:16.4

7.0

12

 Éric Camilli

 Benjamin Veillas

Ford RC2

19:28.5

3:12.1

13

 Quentin Gilbert

 Renaud Jamoul

Ford RC2

21:09.5

1:41.0

14

 Olivier Burri

 Stéphane Rey

Ford RC2

27:16.0

6:06.5

15

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

30:52.5

3:36.5

Classement complet ici.

Prochain article WRC
Ogier - "Gagner dès la première course, c'est incroyable !"

Previous article

Ogier - "Gagner dès la première course, c'est incroyable !"

Next article

Neuville - "C'était une petite erreur"

Neuville - "C'était une petite erreur"