Ogier et Ingrassia s'imposent au Pays de Galles !

partages
commentaires
Ogier et Ingrassia s'imposent au Pays de Galles !
Par : Jean-Philippe Vennin
7 oct. 2018 à 13:48

Sébastien Ogier est devenu le seul recordman de victoires au Rallye de Grande-Bretagne, laissant derrière lui Petter Solberg et Hannu Mikkola, en s'y imposant ce dimanche pour la cinquième fois au terme de son duel avec Jari-Matti Latvala.

Après avoir perdu les deux premiers rapports de la boîte de vitesses de sa Ford, vendredi, Ogier n'était que cinquième au terme de la première étape. Mais il lui a suffi de deux spéciales, samedi matin, pour remonter en deuxième position – à la faveur notamment d'une erreur de Thierry Neuville.

Il serait faux de dire que l'abandon d'Ott Tänak l'après-midi a fait le reste, tant Ogier a dû s'employer tout l'après-midi de samedi puis ce dimanche face à Jari-Matti Latvala, qui l'a dépossédé du commandement à l'issue de la Power Stage (ES20).      

Repassés en tête deux spéciales plus tard, Ogier et son copilote Julien Ingrassia se sont finalement imposés avec 10"6 d'avance et avec la manière, remportant la dernière spéciale alors que Latvala a manifestement assuré les points pour Toyota au championnat des constructeurs.

Le Finlandais est passé à côté d'une première victoire depuis le Rallye de Suède 2017, il y a 20 mois de cela. Même brillante, sa performance ne doit pas faire oublier qu'il fut une fois de plus largement dominé par son équipier Ott Tänak, qui dominait le rallye et se dirigeait vers une quatrième victoire consécutive avant de casser samedi après-midi le radiateur de sa Yaris en heurtant quelque chose à la réception d'une bosse. ''Ott était à un niveau à part ce week-end'', avait reconnu Ogier peu après.

Tänak "à un autre niveau"

L'Estonien ne quitte pas totalement bredouille le Pays de Galles, puisqu'il a empoché les quatre points de bonus revenant à l'auteur du deuxième meilleur chrono (derrière Latvala) dans la Power Stage – laquelle, exceptionnellement, ne concluait pas le rallye ce week-end.

Lire aussi:

Au volant de la troisième Toyota, Esapekka Lappi obtient son troisième podium de l'année (toujours des troisièmes places, et sur les cinq derniers rallyes) presque sans avoir combattu ce dimanche car Craig Breen, qui n'était qu'à 1"7 de lui samedi soir, est parti à la faute dans l'ES20 et a perdu 20 secondes dans l'affaire avec sa Citroën C3.

Neuville s'en sort bien

Thierry Neuville peut pousser un ouf de soulagement, même si sa cinquième place finale n'est pas le résultat qu'il espérait en occupant la deuxième position, samedi en fin de matinée, après avoir eu beaucoup de mal avec le comportement de sa Hyundai le premier jour. Une erreur le lendemain matin, lui ayant fait perdre 45 secondes coincé dans un fossé, avait ensuite tout réduit à néant.

Seulement huitième au départ de la dernière étape, le leader du championnat a d'abord vu s'effacer devant lui les deux autres Hyundai d'Andreas Mikkelsen et Hayden Paddon, puis bénéficié du tête-à-queue d'un Mads Østberg en délicatesse avec le set-up modifié de sa C3 WRC dans l'ES22. Tous trois terminent derrière le Belge au classement général.

Sensationnel Rovanperä

Vainqueur l'an dernier à domicile, Elfyn Evans était un beau deuxième vendredi en milieu de journée quand un court-circuit a immobilisé sa Ford M-Sport. Reparti en Rally2, il a ensuite effectué deux journées de course discrètes en queue de peloton des WRC.

Moins d'une semaine après avoir fêté ses 18 ans, Kalle Rovanperä remporte la catégorie WRC2 qu'il a dominée avec insolence tout le week-end, ne laissant que sept spéciales sur 23 (dont les trois dernières où il assurait) à ses rivaux. Son équipier et Champion en titre Pontus Tidemand voit ses chances de conserver sa couronne face à Jan Kopecký – un autre pilote officiel Škoda – se réduire encore un peu plus.

Stéphane Lefebvre termine cinquième de la catégorie (derrière Gus Greensmith et Jari Huttunen), Pierre-Louis Loubet a abandonné le dernier jour et Éric Camille termine loin après son abandon de la première étape. 

 

Classement final

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

3h06'12"5

2

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

10"6

10"6

3

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

35"1

24"5

4

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

1:10.4

35.3

5

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

1:14.4

4.0

6

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai

RC1

1:15.9

1.5

7

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

 

Hyundai

RC1

1:18.4

2.5

8

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

 

Citroën

RC1

1:21.6

3.2

9

Finland Kalle Rovanperä

Finland Jonne Halttunen

Škoda

RC2

9:14.7

7:53.1

10

Sweden Pontus Tidemand

Sweden Jonas Andersson

Škoda

RC2

10:48.9

1:34.2

Le classement complet sera disponible ici.

Prochain article WRC
ES21 & 22 - Ogier reprend les commandes !

Article précédent

ES21 & 22 - Ogier reprend les commandes !

Article suivant

Championnat - Neuville s'en sort bien

Championnat - Neuville s'en sort bien
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Catégorie Étape 3
Pilotes Sébastien Ogier , Jari-Matti Latvala
Équipes Toyota Racing , M-Sport
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de course