Ogier : "J’ai travaillé encore plus dur que d’habitude"

Et de trois ! Volkswagen poursuit son sans-faute cette année avec une nouvelle victoire de Sébastien Ogier au Mexique. Après seulement trois rallyes cette saison, les chiffres sont déjà effarants : la marque allemande caracole en tête du championnat avec 99 points, loin devant Hyundai (75 points). Mieux : l’équipe possède plus du double de points que M-Sport (48 points) et Citroën (42 points).

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont décroché au Mexique leur 27e victoire en championnat du monde. Un triomphe forgé au fil de la course, grâce à un savant dosage d’attaque et de stratégie. L’équipage de la Polo numéro un a en effet repris la bonne vieille recette initiée jadis par Sébastien Loeb : la monte panachée des pneus.

Le principe est simple : parvenir au meilleur compromis pneumatique en optant pour une monte mixte, composée à la fois des enveloppes Michelin Soft et Hard. Cette stratégie audacieuse a été accompagnée de réglages de suspensions idoines, sensés maximiser la traction. "J’ai travaillé encore plus dur que d’habitude pour trouver le meilleur set-up possible dans ces conditions de glisse permanente", explique Ogier, "On a su attaquer sans faire d’erreur, poussant les autres à en faire. Malgré cela on ne s’attendait pas à être en tête vendredi soir."

Ogier, qui redoutait d’ouvrir la route lors des deux premières journées, a finalement été bien aidé par les nombreuses sorties de route derrière lui. Autant de pilotes repartis en Rally2 obligés de se lancer en tête dans l’ordre des départs.

Tel a été le cas de son coéquipier Jari-Matti Latvala, un temps en lice pour la tête de course, avant d’amocher l’arrière de sa suspension samedi matin. Malgré cela, Volkswagen a pu compter sur Andreas Mikkelsen, décidément très en vue en ce début d’année, pour claquer un total de neuf scratch sur 21 possibles.

Le Norvégien a une fois de plus fait preuve d’une remarquable régularité, signant un troisième podium en autant de rallyes cette saison. Un résultat qui prend l’allure d’une prouesse quand on sait qu’il s’agissait du premier rallye 2015 lors duquel lui et son copilote régulier, Ola Floene, étaient réunis. "On a pris les spéciales une par une", confie Mikkelsen, "On n’avait pas une énorme expérience sur ces spéciales, mais on s’en est globalement bien tirés."

Un nouveau weekend plein pour Volkswagen, dont se félicite le patron de l’équipe, Jost Capito : "C’est un formidable résultat ! Je tiens à saluer la performance d’ensemble de Sébastien et Julien, qui ont su allier vitesse et stratégie, le tout avec une maîtrise incomparable !"

Cette belle prestation et les propos dithyrambiques de son patron n’empêchent pas Ogier de garder les pieds sur terre : "C’est génial d’avoir une telle avance au championnat", observe le Gapençais, "Mais nous n’avons disputé que trois rallyes sur treize. Ce n’est donc pas le moment de se relâcher." Ses adversaires sont prévenus.

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Sébastien Loeb , Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen , Ola Floene , Sébastien Ogier , Julien Ingrassia
Type d'article Actualités
Tags volkswagen