Ogier n'a "jamais changé autant de choses" qu'en Espagne

Sébastien Ogier a affirmé qu'il n'avait "jamais changé autant de choses sur une voiture pendant un rallye" pour surmonter ses problèmes de réglages qui ont compromis ses espoirs de victoire au Rallye d'Espagne.

Ogier n'a "jamais changé autant de choses" qu'en Espagne

Le septuple Champion du monde a abordé l'avant-dernière manche de la saison avec la ferme intention de remporter un huitième titre mondial, les routes goudronnées de l'Espagne réduisant l'impact de son rôle de balayeur de routes lors de la première journée.

Cependant, le Français a eu du mal à se sentir en confiance avec sa Yaris WRC et avec les nouveaux pneus à gomme dure de Pirelli, ce qui l'a poussé à effectuer de nombreux changements de réglages lors des deux premières étapes, portant finalement leurs fruits.

Sébastien Ogier a réussi à décrocher deux meilleurs temps samedi après-midi pour se hisser à une confortable troisième place, se rapprochant du duo de tête Neuville-Evans.

"La première moitié du rallye a été difficile pour nous", a déclaré Ogier. "Nous avons beaucoup travaillé sur la voiture et je commence à me sentir mieux. Je n'ai jamais changé autant de choses sur une voiture pendant un rallye, mais au moins nous avons finalement trouvé un meilleur rythme. C'est la première fois que nous roulons sur ce type de routes avec la Yaris. Au final, il semble que les tests que nous avons fait n'étaient pas géniaux car ils n'étaient pas représentatifs de ce que nous avons ici."

À l'issue de la boucle matinale, la troisième place d'Ogier était menacée par Dani Sordo revenu à seulement 0"2. Équipé d'une configuration plus appropriée, le pilote du Toyota Gazoo Racing a réussi à prendre près de sept secondes d'avance sur l'Espagnol, mais un calage dans la dernière spéciale de la journée a réduit son avantage à seulement 1"2 avant la dernière étape.

"Le moteur a calé, je ne sais pas pourquoi", a-t-il ajouté. "J'étais sur l'embrayage comme d'habitude, puis dans une épingle, il a calé. Nous savons que sur ce genre de spéciale, cela peut arriver. C'est dommage, nous avons eu une belle après-midi, mais au moins nous avons enfin trouvé une voiture qui me convient et le rythme est là."

"Nous avons réussi à gagner sept secondes cet après-midi, mais nous avons tout lâché sur cette dernière spéciale 'Mickey Mouse', donc tout est à refaire, mais je suis confiant, c'est possible avec cette voiture maintenant."

Evans frustré par des mauvais changements de réglages

Alors que les changements de réglages d'Ogier ont relancé son rallye, les efforts d'Elfyn Evans pour modifier sa Yaris WRC, afin de combler l'écart avec le leader Neuville, ont échoué. Le Gallois a mené le rallye jusqu'à la quatrième spéciale et a abordé la deuxième journée avec un retard de 0"7 sur le Belge. Il n'a pourtant pas été capable de suivre le rythme de Neuville, et dans une tentative pour recoller à la Hyundai, une série de changements de réglages a eu l'effet inverse.

"Je ne suis pas heureux pour être honnête. Ce n'est pas ce que nous voulions", a expliqué Evans. "Je ne me sentais finalement pas très à l'aise ce matin, mais c'était encore pire cet après-midi. Il est juste de dire que nous avons amélioré certaines zones où nous avions du mal, mais j'ai perdu l'équilibre général de la voiture en conséquence. De toute évidence, nous devions essayer quelque chose, mais cela n'a pas fonctionné aujourd'hui."

"Nous nous battons pour de petites marges et nous essayons de nous améliorer tout le temps, surtout dans ces parties sales où nous semblons perdre beaucoup," a-t-il donné comme raison à ses changements de set-up.

Cependant, il est en passe de repousser à nouveau l'échéance pour le titre. En terminant devant son coéquipier Ogier ce dimanche, le dénouement final serait obligatoirement repoussé à la fin novembre du côté de Monza.

Lire aussi :

partages
commentaires
Journée "presque" parfaite pour un Neuville en pleine confiance
Article précédent

Journée "presque" parfaite pour un Neuville en pleine confiance

Article suivant

ES14 à 16 - Neuville à une spéciale du but, Ogier chute du podium

ES14 à 16 - Neuville à une spéciale du but, Ogier chute du podium
Charger les commentaires