Ogier - "Je veux gagner aussi en Pologne"

Premier à s’élancer dans les spéciales sur terre durant les deux premières étapes ou pas, leader du Championnat avec une belle avance qui pourrait lui permettre d’assurer ou pas, Sébastien Ogier ne s’en cache pas : il vise une nouvelle victoire, qui serait sa cinquième de la saison deux semaines après celle obtenue en Sardaigne, à la fin de cette semaine en Pologne.

Je ne vais pas changer grand-chose à ma manière de piloter,” dit le double Champion du Monde en titre. “Je veux gagner aussi en Pologne. Et pour cela, pas d’autre moyen que de rouler pied au plancher.”

Rouler pied au plancher, le pilote Volkswagen aura, comme ses adversaires, l’occasion de le faire dans ce rallye qui avait été le plus rapide de la saison dernière avec des moyennes proches des 140 km/h.

Seuls ceux qui garderont le pied au plancher gagneront ces prochaines semaines,” renchérit Jost Capito, le patron de l’équipe Volkswagen, en rappelant que la manche polonaise sera suivie du Rallye de Finlande. “Nous avons de bons souvenirs de ces rallyes car nous y sommes invaincus.”

Pas de quoi effrayer Sébastien Ogier, bien sûr. “J’adore les rallyes rapides!,” se réjouit-il. “Le taux d’adrénaline y est bien supérieur, ce que je trouve fantastique et qui me convient très bien.”

Cela dit, le Rallye de Pologne n’a pas grand-chose à voir avec les épreuves précédentes. La terre y est différente et les routes sont loin d’y être aussi étroites qu’en Sardaigne.”

Latvala a une revanche à prendre

Tout comme en 2014, une bonne partie du parcours de cette année est inédite en Pologne : les trois quarts des spéciales sont en effet nouvelles et plusieurs des portions déjà connues seront disputées en sens inverse par rapport aux précédentes éditions. De quoi satisfaire Andreas Mikkelsen.

J’ai déjà montré plus d’une fois que les spéciales nouvelles, et qui n’ont pas été empruntées en conditions de course, me conviennent,” assure le Norvégien. “Mon objectif est clairement de reprendre la 2e place du Championnat et de bâtir sur ma performance de l’année dernière.”

Mikkelsen s’était en effet classé 2e l’an dernier, derrière son équipier Ogier, prenant le pas sur un Jari-Matti Latvala revanchard envers ce rallye.

Il me faut encore réussir un bon résultat en Pologne,” admet celui-ci, qui pourrait même dire qu’il a un compte à régler avec cette épreuve. “En 2014, j’ai endommagé une suspension à l’avant mais au moins, je suis remonté de la 7e à la 5e place. Et en 2009, j’avais abandonné dans la toute dernière super spéciale.”

Les passionnés de rallye n’ont pu oublier les larmes d’un Latvala dévasté et la colère de Malcolm Wilson, patron de l’équipe Ford qui l’employait alors, ce jour-là.

J’avais encore ça en tête l’an dernier mais c’est oublié maintenant,” dit le Finlandais. “J’ai gagné au Portugal et j’avais un bon rythme en Sardaigne.”

N’empêche que Latvala a la pression : il est toujours assez nettement devancé au Championnat par Mikkelsen, officiellement troisième pilote Volkswagen et qui dispose depuis deux rallyes seulement de la dernière évolution de la Polo R WRC.

Une belle lutte en perspective, pas seulement de prestige et pas seulement entre les pilotes VW. Car, comme aime à le rappeler Jost Capito, “cette saison a montré que les constructeurs sont plus proches les uns des autres et ont tous de bonnes chances de se battre devant.”

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Pologne
Pilotes Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier
Équipes Volkswagen Motorsport
Type d'article Preview
Tags ogier, pologne, wrc