Ogier : "Leader en Sardaigne, je n'avais pas prévu de l'entendre"

Suite à l'abandon d'Ott Tänak dans l'ES12 du Rallye de Sardaigne, Sébastien Ogier a hérité des commandes du classement général.

Ogier : "Leader en Sardaigne, je n'avais pas prévu de l'entendre"

De retour au parc d'assistance d'Olbia après une matinée mouvementée qui l'a vu prendre la tête du Rallye de Sardaigne, Sébastien Ogier a fait part de sa surprise d'occuper cette position à ce stade du week-end. "Leader du Rallye de Sardaigne, c'est clairement quelque chose que je ne pensais pas entendre ce week-end", s'est étonné le septuple Champion du monde.

"Honnêtement, nous le prenons. Je pense que nous avons fait tous ce que nous pouvions. Nous avons pris un bon départ, la première journée a été solide avec notre première position sur la route. Ce [samedi] matin n'a pas été mauvais non plus."

S'il a évidemment bénéficié de l'abandon d'Ott Tänak dans l'ES12 pour faire un bond au classement général, le pilote du team Toyota Gazoo Racing s'est montré nettement plus à son aise ce samedi. Septième sur la route, il a même pu signer ses deux premiers meilleurs temps du week-end en misant sur une choix de pneumatiques différents de ses adversaires. 

"Nous avons fait un choix de pneus légèrement différent par rapport aux autres. Nous n'avons pas beaucoup de pneus soft pour la fin du rallye. J'ai pensé que ce serait judicieux d'en conserver un de plus, étant donné que la pluie est annoncée pour ce dimanche. Au final, après la boucle [du samedi matin], c'était même un bon choix d'avoir plus de [pneus] hard."

Lire aussi :

Il a toutefois frisé la correctionnelle dans le second passage de Lerno - Monti di Ala' (ES12) où il aurait pu tout perdre à l'image de l'Estonien. "Ce matin, la seule véritable alerte a été ces deux impacts dans la dernière spéciale avec des grosses pierres au milieu de la route que nous n'avons pu éviter. Cela a soulevé l'avant [de la Yaris WRC] assez fortement. Par chance, la voiture a été solide dans ces moments-là, et nous avons pu finir", a-t-il expliqué.

"Ce n'était pas si cassant, il y avait juste des pierres baladeuses sur la route. Elles ont sûrement été ramenées sur la route par les voitures qui sont passées avant nous. Dans ces cas-là, il n'y a pas grand chose à faire, c'est juste de la malchance. Au-delà de ça, je n'ai pas trouvé que la spéciale était si cassante. J'ai pu freiner juste avant et accélérer à nouveau pour lever la voiture et minimiser le choc, mais cela a été sérieux, surtout le deuxième."

Bien heureux de se retrouver en tête à mi-journée, Ogier s'attend toutefois à rencontrer encore de nombreuses difficultés dans les deux spéciales disputées cette après-midi à deux reprises.

"Il va plus faire chaud. Les spéciales sont assez cassantes, et assez abrasives pour les pneus. Ce ne sera pas une boucle facile, il va falloir rester concentré pour éviter les problèmes."

partages
commentaires
ES11 & 12 - Le sort s'acharne sur Tänak, Ogier prend la tête
Article précédent

ES11 & 12 - Le sort s'acharne sur Tänak, Ogier prend la tête

Article suivant

ES13 & 14 - Ogier consolide son avance face à Sordo

ES13 & 14 - Ogier consolide son avance face à Sordo
Charger les commentaires